• Accueil
  • Voyages
  •  > 🎢 HOLIDAY PARK 🎢
    J’AI RENCONTRÉ MAYA L’ABEILLE ET TABALUGA ! 🐝

🎢 HOLIDAY PARK 🎢
J’AI RENCONTRÉ MAYA L’ABEILLE ET TABALUGA ! 🐝

Ca y est, après des mois et des mois d’attente, lesjolieschosesdenathou reprennent du service. Nouveau décor, nouvelles aventures.

Mon Pepito est un grand grand grand fan de parcs d’attractions, et plus particulièrement de coaster. J’ai donc dû rapidement apprendre à le suivre et surtout…le déchiffrer ! Entre les coaster, les inverted, les vekoma, les trucs et les muches, la première fois que nous avons été ensemble dans un parc, j’ai eu l’impression que nous ne parlions plus totalement le même langage… Pour moi, il y avait les manèges à sensations, et les petits trucs pourris. J’ai très vite appris que c’était (beaucoup) plus complexe que ça, et surtout, que les parcs d’attractions ne se limitent de loin pas à Europa-Park ! Alors je le suis, parce que finalement, moi et mon âme d’enfant, on adore ça aussi… 😏

carte holiday park itineraire allemagne coordonnees

On remonte à juillet. Pepito m’emmène à la découverte d’un parc qu’il connaissait déjà : Holiday Park. Situé sur la commune d’Haßloch en Allemagne, Holiday Park est un petit parc (comptez une quarantaine d’attractions) qui s’adresse à toute la famille. Les petits trouveront leur compte surtout dans l’espace dédié à Maya l’Abeille, et dans la nouvelle zone “Holiday indoor” inaugurée fin juillet. Les plus grands, quant à eux, feront le plein de sensations fortes dans les différents coaster du parc.

main street holiday park allemagne plopsa

L’entrée du parc est très jolie : je remarque tout de suite les lampadaires sont thématisés avec le casque de Vic le Viking, la crête de Tabaluga et les antennes de Maya l’abeille. Mais moi, ce que je voulais par dessus tout, c’était une photo avec Maya l’abeille ! Elle était là, à l’entrée, et c’est derrière les enfants que j’attendais fièrement de faire ma photo souvenir avec cette petite abeille qui porte le nom de Maya, petite oui mais espiègle Maya qui n’a vraiment peur de rien, qui suit toujours son chemin… et là, je suis à peu près certaine que vous avez tous l’air en tête et que vous avez chantez en lisant. Et bien sachez qu’à Holiday Park, vous pouvez : 1/ rencontrer Maya et Willy, 2/ faire une attraction dédiée à l’univers de Maya tout en écoutant en boucle le générique du dessin animé…en Allemand !

Mais passons aux choses sérieuses : les attractions !

EXPEDITION GEFORCE

Pepito m’a longuement parlé d’Expedition GeForce (renommé BigFM Expedition GeForce), la star du parc, élue meilleure montagne russe du monde plusieurs années de suite. “Expedition GeForce ist die beste Achterbahn der Welt”, rien que ça. A l’entrée de l’attraction, on peut voir un panneau glorifiant Richard Rodriguez qui, en 2002, a battu son propre record du monde de montagnes russes en restant dans EGF 10 heures par jour, 104 jours d’affilé.

De quoi mettre l’eau à la bouche, mais est-ce que EGF tient ses promesses ? Assise sur une chaise de camping, ceinturée, les ovaires calés par la barre de sécurité, je m’apprête à faire mon 50eme coaster…à l’aveugle parce que les lunettes sont interdites dans le coaster, à juste titre (d’abord j’ai ronchonné, après j’ai compris). Je ne vais pas entrer dans les détails techniques que je maitrise pas, mais le machin fait plus de 50m de haut, avec des airtime (vous savez, cette sensation de décoller, comme si vous étiez en impesanteur) que je n’avais jamais connu auparavant. A titre de comparaison, le Silver Star d’Europa Park est plus haut, plus grand, et pourtant plus mou… Alors en sortant de là, je me suis dit : “wow”, et je ne m’attendais carrément pas à ça. Le job est fait, mais surtout, ça y est : J’AI FAIT MON 50EME COASTER ! Et dans EGF, s’il vous plait (ça a de la gueule il parait). On le refera évidement plus tard dans la journée, un peu plus “à chaud”. Dans une attraction comme celle-ci, croyez-moi, ça a son importance !

☆☆☆

ANUBIS FREE FALL TOWER

Les gens qui me connaissent le savent : moi ce que j’aime le plus, c’est les tours de chute. Cette sensation d’avoir l’estomac qui remonte dans ta gorges, c’est ce que je préfère. Avec Anubis Free Fall Tower, j’allais être servie. Nous arrivons dans l’entre de la tour de chute, et ce qui nous frappe directement avec Pepito, c’est l’énergie de l’opérateur (le mec qui gère l’attraction). ENFIN un mec qui est motivé et clairement passionné par ce qu’il fait ! Et ça se ressent aussi bien dans l’ambiance que dans le débit. Il actionnait les boutons de l’attraction comme un DJ frottant ses platines. Le David Guetta du panneau de contrôle. Ce n’est qu’à notre deuxième passage que Pepito me dira “mais oui, je sais où je l’ai déjà vu ! Dans la vidéo d’adieu à Eurosat !”. Ha. Bon. Ok. Soit. Il est le seul opérateur de la journée qui m’a permis de garder mes lunettes dans l’attraction (surement un rapport avec le fait que lui aussi faisait partie de la ligue des binoclards, et qu’il comprenait ma souffrance de ne RIEN voir quand j’étais dans les attractions).

A première vue, elle ne m’a pas paru spécialement haute. C’est pendant la montée qui s’éternisait un peu sur la fin (pour faire durer le suspense me direz-vous), que je me suis rendu compte que si, 70 mètres, c’est assez haut pour voir le panorama des alentours. Ca monte, monte, monte encore, puis le petit ”clic” nous laisse juste le temps de prendre une inspiration avant la chute libre. MEILLEURE SENSATION EVER 💓.

☆☆☆

tour chute free fall anubis holiday park intamin

SKY SCREAM

C’est le thème de l’horreur qui domine ce coaster, petit mais puissant. La file d’attente réserve quelques surprises gentillettes qui saura vous effrayer si comme moi, le moindre truc qui bouge inhabituellement vous fait sursauter. Installée dans l’attraction, je me rends compte que même moi, avec mes 1m58, je ne suis pas spécialement à l’aise. Une fois la barre de sécurité serrée, on peut reprocher à Sky Scream un manque de place et un inconfort évident. Le biniou démarre par une propulsion avant, repart avec une propulsion arrière, et termine par une nouvelle propulsion avant pour faire cette fois-ci le tour du circuit. Court, rapide, efficace. Mais peut être un peu trop court quand même…

☆☆

sky scream triple launch coaster premier ride

SKY FLY

Qui n’a jamais voulu faire un manège en écoutant Céline Dion ? Je répète : qui chante Céline Dion PARTOUT, TOUT LE TEMPS, même dans les attractions ? J’en ai rêvé, Holiday Park l’a fait pour Sky Fly. I get wiiiiiings to fly, Ohhhhhhhhh, I’m aliiiiiiiiiive !

Je ne connaissais pas du tout ce concept qui consiste à être pilote de ses sensations. On peut rester passif et ne pas avoir envie d’avoir la tête à l’envers, ou au contraire, essayer de trouver le moyen de tourner sur soi. Personnellement, je n’ai pas réussi à trouver la méthode pour faire des tours sur moi-même, mais j’m’en fous, parce que j’étais dans l’attraction avec Céliiiiine (comment ça je l’ai re-faite EXPRÈS pour être accompagnée musicalement par Céline ?!). Bon, outre Céline, Sky Fly est une très agréable surprise. On passe clairement un bon moment…particulièrement quand on est possédée par Céline Dion dans la vie. Mais pour mériter Céline (PROMIS APRÈS J’ARRÊTE AVEC ELLE ! 🤦‍♀️), il faudra se montrer patient : une quinzaine d’avions compose l’attraction, ce qui implique que seules 15 personnes peuvent embarquer à la fois… le débit est forcément ralenti. Ha et une fois encore, les binoclards devront se séparer de leur monture… Pourquoi je n’ai pas pensé à mettre mes lentilles ?!

☆☆☆

(3 étoiles attribuées de manière tout à fait objective, Céline ne m’a pas du tout influencé)

ET LE RESTE ALORS ?

Le reste permet de passer un excellent moment. Les raftings n’étaient pas les meilleurs que j’aie fait, alors qu’au contraire, nous sommes sortis détrempés des bûches. Ca tombe bien, il faisait chaud, et nous avions besoin de nous rafraîchir ! Et puis beaucoup de gens ont tendance à oublier qu’une attraction aquatique a vocation à… mouiller la personne à bord…

Concernant Lighthouse Tower, je n’ai absolument pas pu profiter du moment étant donné que la personne qui s’occupait de l’attraction m’a demandé d’enlever mes lunettes au moment où elle démarrait. Je me suis donc retrouvée aveugle, lunettes en main, à ne pas pouvoir me tenir de peur de les faire tomber. Les lunettes, c’est quand même prévu pour tenir sur le nez… Si elles tiennent dans une tour de chute, que nous venions de quitter, elles peuvent tenir sur des chaises volantes. Le fait de me retrouver à une centaine de mètres du sol avec mes lunettes en main n’était pas plus “dangereux” que de les porter sur le nez, et ça m’aurait au moins permis de profiter de l’attraction.

Un peu invraisemblable comme situation quand on sait que mes lunettes ont parfaitement tenues dans la tour de chute que nous venions de quitter… Bref, je penserai à mettre mes lentilles la prochaine fois ! 🤓

star flyer lighthouse tower funtime holiday park

La nouvelle zone Holiday Indoor est thématisée avec Tabaluga, Heidi et les elfes de Mia and me (je vous parle d’un temps que les plus de 20 ans ne peuvent pas connaître). L’espace est surtout dédié aux enfants, mais ça ne nous a pas empêché de profiter du nouveau petit coaster : le Grand Huit de Tabaluga. Les “Große Kinder” que nous sommes ont tout de même profité du Carrousel de la Ferme d’Heidi et Peter, seuls, avec une opératrice amusée.

Et pour clore ce chapitre, je vous laisse les rencontres avec Maya l’abeille et Tabaluga en images ! Bon ok, c’est pas Vianney, mais c’est pas mal quand même 😉

ON FAIT LE BILAN


C'est

Bieeennn'g


• Le prix : une journée à Holiday Park vous coutera 32,99€ (plein tarif) par personne, mais des tarifs CE, plus avantageux, sont proposés. Nous avons donc payés 18,99€ par personne + 6€ de parking.
• La taille du parc : nous étions au parc en pleine saison, et pourtant, il n’y avait pas une forte affluence, et nous avons largement pu profiter de toutes les attractions sur la journée.
• Les attractions : pour un petit parc, les attractions proposées sont très biens, et il y en a pour tous les goûts !
• La thématisation : même si les plus anciennes parties du parc sont quasi vierges de toute thématisation, les parties les plus récentes respectent la thématique du parc, et la nouvelle zone indoor est un plaisir pour les yeux.


C'est moins

Bieeennn'g


• Le repas : pour la mixité des repas, on repassera. On a le choix entre le fameux burger de parc d’attractions…et des saucisses. Un peu cher le menu pour ce que c’était.
• Les parcours scéniques : certains sont biens, d’autres sont un mauvais moment à passer. Disons simplement que le Château Falkenstein ne me laissera pas un souvenir impérissable.
• La parade : on ne s’attendait pas à voir une parade. On est tombés dessus par hasard. Maintenant, imaginez les mascottes dans des voitures aux couleurs improbables, en mode club BCBG. La marge d’amélioration est large.
• Les lunettes de vue : honnêtement, je n’ai pas toujours compris l’interdiction de porter ses lunettes. Autant pour les coasters j’ai compris, autant pour le reste, je suis dans le flou, au sens propre.


L'édito de Pépito

Lieu de pèlerinage de tout fan de montagnes russes digne de ce nom, Holiday Park est un charmant petit parc perdu dans la campagne Allemande. Et il ne faut pas se mentir, même si le parc dispose d’une offre agréable, si les amateurs de sensations arpentent les allées, c’est bien sûr pour enchainer Expedition Geforce sans relâche.

Avouons tout de même que leurs investissements récents sont un véritable plus pour attirer une clientèle de plus en plus familiale. Améliorant sans cesse les infrastructures, en témoigne la trop mignonne nouvelle zone Indoor où je n’aurais pas boudé mon plaisir étant gamin.

Alors si vous êtes lassés des attentes interminables des grands parcs européens, foncez profiter d’une journée en famille où petits et grands trouveront leur compte et pour pas trop cher. Vous pourrez ainsi cultiver un peu plus votre curiosité coasterienne.

Bisoute

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

Posté le 05/09/2018


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de