LE GÂTEAU PARFAIT
POUR PÂQUES 🐰🌸

Quand j’y pense, je n’ai pas beaucoup profité de mon temps libre pour faire des gâteaux, ou plus précisément, j’ai passé du temps à pâtisser, mais avec ma grand-mère. Puis le weekend de Pâques est arrivé, et je me suis dit qu’il était temps de retourner derrière les fourneaux… C’est en me baladant sur facebook que j’ai trouvé LE gâteau parfait pour Pâques, et la recette est signée The Icing Artist.

Trois étages de chocolat, une crème au beurre chocolatée et une neutre, un tour de demains, et le tour est joué !

Ingrédients
Pour la pâte à gâteau
118
g de cacao en poudre
235 ml d’eau bouillante
227 g de beurre doux
500 g de sucre
10 ml (2 tsp) d’arôme de vanille
4 œufs
380 g de farine
10 g (2 tsp) de bicarbonate
2,5 g (1/2 tsp) de levure chimique
2,5 g (1/2 tsp) de sel
230 g de crème épaisse
Pour la crème au beurre au chocolat
226 g de beurre doux pommade
5 ml (1 tsp) d’arôme de vanille
59 ml d’eau
500 g de sucre glace
39 g de cacao en poudre
60 g de chocolat noir fondu
Pour la crème au beurre à la vanille

30 g de beurre doux pommade
72 g de graisse de coco fondue
2 ml (1/2 tsp) d’arôme de vanille
7 à 15 ml d’eau
250 g de sucre glace
Une pincée de sel
Colorant orange
Colorant vert
Pour la décoration
1 paquet d’Oreo® classiques
De la pâte à sucre blanche
De la pâte à sucre ou du massepin rose pâle
De la pâte à sucre verte

Méthode :

On attaque par le gâteau au chocolat ?, à la texture follement moelleuse et aérienne. Un délice léger en bouche pour un gâteau au chocolat ! ACHTUNG ACHTUNG : il y a assez de pâte pour 2 beaux gâteaux dans un moule de 18cm de diamètrePourquoi 18 cm ? explications après le détail de la recette-.

  1. On préchauffe son four à 175° C.
  2. On dissout le cacao en poudre dans l’eau bouillante, et on laisse reposer/refroidir.
  3. Dans la cuve du robot, on bat le beurre, la vanille et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne léger et “fluffy“, c’est-à-dire “duveteux”.
  4. On ajoute les œufs un par un, en prenant garde de bien battre la préparation entre chaque.
  5. Dans un autre bol, on mélange les ingrédients secs : farine, levure, sel, bicarbonate.
  6. On ajoute les ingrédients secs petit à petit, en alternant avec la crème épaisse.
  7. Enfin, on ajoute le cacao dilué et on bat jusqu’à ce que le mélange soit homogène, en oubliant pas de racler le bord de la cuve et de redonner un dernier coup de fouet pour bien incorporer ce qui trainait sur les bords.
  8. On enfourne plus ou moins 30 minutes, selon la taille de votre moule, et la puissance de votre four.

Pourquoi un petit moule ? Parce que je fais des gâteaux assez hauts, ce qui signifie que -normalement- on en mange une moins grosse part qu’avec un gâteau plus large mais moins haut. Après c’est une question de préférence… Ma mère est complètement réfractaire aux petits gâteaux, et veut du 30cm de diamètre. Heureusement, personne n’est jamais mort de faim chez nous, même avec le petit modèle ? Nous étions 8 à table à pâques, et nous en avons mangé un peu plus d’un quart.

Une fois le gâteau refroidi, je le mets 1h au congélateur (ou je le fais la veille) pour pouvoir le couper sans difficultés. Au final, j’ai obtenu 3 couches de gâteau assez épaisses. Pour le montage, il faudra commencer par faire une crème au beurre au chocolat :

    1. Avec le fouet du robot, on fouette le beurre pommade (tout mou, sorti quelques heures avant du frigo) et l’arôme de vanille, vitesse maximale pendant 3 minutes.
  1. On racle les bords, on ajoute 250 g de sucre glace et 29 ml d’eau, et on fouette encore 3 minutes, à moyenne/grande vitesse.
  2. On racle à nouveau les bords, on ajoute le reste de sucre glace et on fouette pendant 5 minutes, jusqu’à ce que le mélange devienne léger et aérien.
  3. On ajoute le cacao en poudre et le chocolat fondu, et on fouette encore 3 minutes, vitesse moyenne.
  4. Si la crème au beurre est trop dense, on ajoute de l’eau –jusqu’à 59 ml-.

  1. Une fois les gâteaux coupés, on pose le premier sur son plat, on étale une couche de crème au beurre au chocolat -l’équivalent de 3 à 4 boules de glace-, et on réitère jusqu’à la troisième couche.
  2. On enrobe le tout de crème au beurre au chocolat : le dessus, les côtés, il faut du chocolat partout ! On essaye de lisser au maximum… c’est pas gagné pour ma part ?
  3. Pour la couche de terreau plus vraie que nature, on mixe des Oreo® classiques en prenant soin d’enlever la vanille au milieu, et on saupoudre le dessus du gâteau.
  4. On s’attèle ensuite à un peu plus technique : la clôture en pâte à sucre. Il faut 2 bandes blanches d’environ 2 cm de d’épaisseur et qui font le tour du gâteau. Puis des piquets, sur le même principe, à coller avec un peu d’eau.
  5. Puis le lapin : une grosse boule, une plus petite pour la queue que l’on ébouriffe à l’aide d’un ciseau, et deux ovales pour faire les pattes. J’ai utilisé du massepain rose pour faire les empruntes sur les pattes. Minutieux, mais tellement mignon ?.

Si vous voulez voir la technique du montage, je vous invite à regarder la vidéo, ça sera nettement plus clair !

Enfin, on termine par la crème au beurre classique, pour le gazon et les carottes :

  1. Avec la feuille du robot, on mélange le beurre pommade et la graisse de coco pommade pendant 2 minutes, vitesse moyenne.
  2. On ajoute une pincée de sel et la vanille jusqu’à ce que ce soit correctement incorporé.
  3. On ajoute la moitié du sucre glace et 5 ml d’eau, et on bat en petite vitesse jusqu’à ce que ce soit mélangé correctement, puis à vitesse maximale pendant 2 minutes.
  4. On ajoute le reste du sucre glace et 2 ml d’eau, à petite vitesse jusqu’à ce que ce soit correctement mélangé, puis à vitesse maximale pendant 3 minutes. Si la crème au beurre est trop dense et rigide, on ajoute de l’eau.
  5. On colore un quart de la préparation en orange, et le restant en vert.

 

On arrive au bout de nos peines… La fin du montage :

  1. On prend une “douille à vermicelles” pour faire le gazon, ou à défaut, une petite douille cannelée -comme moi- et on bricole tout autour du gâteau.
  2. Pour les carottes, on faire trois trous au couteau pointu dans le gâteau, en triangle sur le fond, pour avoir la forme d’une carotte à la découpe (oui oui, ça a marché pour moi, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas pour vous).
  3. Les fanes de carottes ont été faites avec de la pâte à sucre verte, séchée à l’air libre, sur une forme arrondie. On les plantes ensuite dans la crème au beurre, et le tour est joué !

Voilà, votre super gâteau trop mignon est prêt, il ne vous reste qu’à le laisser reposer dans un endroit frais, mais surtout pas au frigo, à cause de la pâte à sucre. Personnellement, je le dépose dans mon garage, au frais, où il ne risque rien. Un gâteau beau, un gâteau bon, voilà qui fera plaisir aux petits comme aux grands !

Sachez enfin que ce gâteau, bien que chocolaté à souhait, n’est pas du tout écœurant –d’où le petit moule et les petites parts-. Les arômes sont justement dosés, le chocolat n’est pas entêtant en bouche. Et puis, que serait Pâques sans chocolat de toute façon ?

Chicken free icon Tulip free iconEaster egg free icon Easter bunny free icon

Biseàtous

Posté le 24/05/2017


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Charlie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Charlie
Invité

Ton gâteau donne vraiment envie (en même temps tes photos sont tellement réussies ^^)
Moi qui adore La pâtisserie, tu me donnes des envies et surtout des idées (merci ^^)
Bon weekend
XoXo
Charlie (La Boutonneuse)