PRENDS GARD À TOI
🇫🇷 NÎMES 🇫🇷

Après presque un mois de flemme incommensurable, me voilà de retour pour la dernière étape de notre roadtrip méditerranéen. Après la somptueuse Île d’Elbe, la cohue des Cinque Terre et un arrêt de 2 jours à Antibes avec pour maître mot le repos, Nous voilà, pour finir, à Nîmes.

thumbnail arenes nimes amphitheatre monument historique

Je n’ai jamais été particulièrement attirée par le Sud (en général), et notre court séjour à Antibes, où je n’ai même pas eu envie de voir la mer (les gros immeubles au coude à coude au bord de l’eau avec des plages bondées, ce n’est définitivement pas mon truc), n’a pas aidé. Mais Nîmes… ça a été un énorme coup de cœur indéniable.

PS : quand je dis que je ne suis pas attirée par le Sud, c’est évidemment uniquement en plein été, je voudrais en réalité visiter Menton depuis des années, les Cévennes, les champs de lavande, et tellement d’autres endroits !

UN APPARTEMENT AU CENTRE-VILLE

Encore une fois, c’est Airbnb qui nous donnera satisfaction dans notre recherche d’appartement.
Nous voulions quelque chose proche du centre-ville, pour ne pas être obligés de prendre systématiquement la voiture pour nous déplacer. On voulait également (et forcément) un parking.
C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés chez Martine, une “superhost” qui propose un appartement récent, plein de charme, pour un prix plus que correct, avec une place de parking privative et sécurisée à une centaine de mètres de l’appartement. Que demander de plus ?

location logement airbnb nimes centre ville
location airbnb nimes france europe logement
airbnb appartement centre ville nimes parking
appartement location logement airbnb nimes
logement location airbnb superhost nimes

UNE VILLE AUX MULTIPLES MONUMENTS

Notre première journée aura été marquée par une visite du centre-ville ancien, ses monuments historiques (qui doivent donner tellement de fil à retordre au service urbanisme de la ville… #déformationprofessionnelle), son architecture, son labyrinthe de rues étroites et ombragées, ses parcs, ses places et placettes… Nous sommes immédiatement tombés sous le charme de cette ville aux multiples atouts, nous nous y sentons bien. Il n’y a pas à dire : il fait bon vivre à Nîmes.

Si vous voulez en savoir plus sur les origines et l’histoire des monuments et lieux, je vous laisse regarder tout ça sur le site officiel de l’office de tourisme de la ville de Nîmes.

La Maison Carrée, temple romain

Les jardins de la Fontaine

Le Castellum – L’église Saint-Paul de Nîmes – Le Diocese

Les Arènes, amphithéâtre romain

UNE VUE PANORAMIQUE IMPRENABLE : LA TOUR MAGNE

Si vous passez par Nîmes, vous devez obligatoirement passer par La Tour Magne. Légèrement excentrée, il faudra marcher un peu pour atteindre le Mont Cavalier où se trouve la Tour, et point culminant de la ville. Ça grimpe un peu, forcément, mais la balade est la plupart du temps ombragée. Pour contempler la vue, il faudra naturellement payer, et surtout, monter les 132 marches de l’escalier intérieur. Résultat : une vue imprenable, pour nous tout seuls ce jour-là !

vue panoramique ville nimes tour magne

UN CONCERT INOUBLIABLE

arenes nimes concert cats on trees foe

La vraie raison de notre venue à Nîmes, c’est le cadeau de Noël de Pepito : le concert de Vianney dans les Arènes, le tout dernier d’une longue série, une manière magique de clôturer presque 3 années sur les routes de France à aller l’applaudir sur scène… Un moment riche en émotions, un cadeau inoubliable.

Un petit peu de Foé, un bout de Cats on Trees, et surtout, un torrent de mains en l’air pour Vianney, accompagné cette fois de musiciens. Pas trop de musiciens non plus, faut pas déconner. Non, “juste” un batteur et bassiste, pour faire de ce concert un moment de dingue que même Pépito a finalement apprécié (oui parce qu’on ne va pas se mentir, ça lui en coûtait psychologiquement d’être là et ce n’était pas gagné de le faire applaudir).

La fin sonnant, je me suis rassise sur les marches, rincée et vidée, les larmes qui coulaient de me dire que cette fois, c’était VRAIMENT la dernière. Il n’y aura plus de “Hohooo”, plus de guitare, plus d’effervescence, et ce, pour un long moment.

Et aujourd’hui, plus proche que jamais de la suite, vous savez quoi ? J’ai hâte que ça reprenne, hâte de revoir les copines, hâte de revivre cette magie qui règne dans les salles qu’il rempli.

UN OU DEUX… OU PEUT ÊTRE TROIS DÉTOURS

Le séjour s’achevait, mais nous n’étions pas pressés de rentrer au bercail. L’impétueuse envie de prolonger le séjour se faisant ressentir, nous avons décidé de parsemer notre route du retour de quelques détours. Premier arrêt par un pont très célèbre à proximité : le pont du Gard !

L’accès au site est payant, mais le lieu est à voir absolument ! C’est beau, calme, apaisant, et on peut piquer une tête dans les eaux cristallines du Gardon… ou y faire du kayak ou autre activité. Il y a pas mal de petites balades possibles et que j’aurais adoré faire si nous avions eu un peu de temps supplémentaire, mais voilà, après une heure à faire trempette, nous avons décider de quitter ce lieu car nous voulions nous rendre au tout aussi célèbre Pont d’Avignon avant de reprendre le chemin du bercail…

pont gard monument historique patrimoine unesco

Bon, en plein festival d’Avignon, impossible de pénétrer en voiture dans la ville, et impossible trouver une place pour se garer dans ses abords… Nous l’avons donc vu plusieurs fois, mais depuis la voiture en tournant en rond autour des remparts dans l’espoir de trouver une petite place.

Un peu déçus de ne pas avoir pu voir le fameux Pont où on y danse de plus près, nous nous sommes fait la promesse de venir un jour à Avignon, et si possible, pendant le festival, pour profiter de la ville et des spectacles !

De retour sur la route, nous avons eu une idée un peu folle : faire un crochet par Annecy. Ça ne dérivait que légèrement notre route, et nous n’avions vraiment pas envie de rentrer. Profiter au maximum askip… Aussitôt dit, aussitôt entré dans le GPS, et presque aussitôt allongés sur les bords du lac d’Annecy, à faire une sieste et prendre un petit apéro. Évidemment, nous avons attendu le coucher de soleil pour admirer les couleurs sublimes de ses derniers rayons qui se reflétaient sur le lac et les montagnes alentours. Ce vrai dernier jour de vacance s’achevait de la plus belle des manières.

Et si on abusait encore un peu en allant un peu plus loin, à Bourg-Saint-Maurice ? Après tout, la nuit est tombée, et il ne resterait qu’une bonne heure de route… Mais non, nous n’avons pas poussé le bouchon, le Tour de France passant par Annecy le lendemain. Par contre, on s’est dit qu’on y reviendrait, et ce que nous avons fait moins de 3 mois plus tard ! On s’est donc “contentés” de manger sur le pouce, et de reprendre la route jusqu’à la maison… en nous arrêtant pour une courte pause au Pont de la Caille. C’était définitivement une journée marquée par les ponts !

Combien

ça coûte ?

Hébergement, 124,47€ /pers.
pour 3 nuits

Frais de résidence inclus

Accès à la Tour Magne, 3,50€ /pers.
Inclus dans le Nîmes Citypass

Pont du Gard, 8,50€ /pers.
Accès au site du Pont du Gard

Total
136,47€ /pers.

Hors frais de repas, parkings,
péages et carburant.

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

Posté le 17/05/2020


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments