ISÈRE |
3 JOURS A SAINT-PIERRE-DE-CHARTREUSE

L’idée après ces 5 jours de marche avec notre âne, c’était de se reposer. La météo, qui allait du maussade au carrément dégueulasse, nous aura aidé dans cette voie. Ceci dit, ça ne nous a pas empêchés de bouger (un tout petit peu).

thumbnail coucher de soleil montagne france vacances chartreuse

Vous commencez à avoir l’habitude, on ne peut pas s’empêcher de faire des arrêts, des détours… Aussi, comme notre hébergement en chartreuse n’était pas disponible dès le dimanche, nous avons fait un petit stop à Valence, chez un membre de ma famille.

ÉTAPE 1 | VALENCE ET LE CHÂTEAU DE CRUSSOL

Dans cette branche de ma famille, on aime marcher. Personnellement, après la randonnée, j’ai encore moins envie de marcher qu’à l’accoutumé, mais à notre arrivée, un château en ruines perché sur une colline retient notre attention. Fin d’après-midi, une éclaircie, le moment idéal pour aller voir de plus près “Le Château de Crussol”, puisque c’est son nom.

photographie drone dji chateau crussol ardeche

Nous nous rendons à Valence le soir. Nous sommes très étonnés : peu de restaurants ouverts pour un dimanche soir. Pour ce qui est de la ville en elle-même, nous nous attendions à quelque chose de plus grand et plus fourni en monuments historiques. C’est joli, mais “basique”, loin d’une ville comme Troyes ou Nîmes par exemple.
À peine le temps de profiter d’un repas en famille, nous voilà de nouveau sur la route direction cette fois mon élément de prédilection : la montagne.

ÉTAPE 2 | LES MONTAGNES DE SAINT-PIERRE-DE-CHARTREUSE

la scia1800 refuge montagne saint pierre de chartreuse

Pascal, un ami d’enfance de mon père, que nous avons reçu à la maison quelques semaines plus tôt, est propriétaire de “
La Scia 1800”, un chalet refuge ouvert toute l’année. C’est donc là que nous posons nos bagages pour les jours à venir, perchés à (pas tout à fait) 1800 mètres d’altitude, en haut des pistes de la station de St-Pierre de Chartreuse.

Clairement, nous n’avions rien programmé à l’avance, et avions pour seul objectif de nous poser. Nous aviserons en fonction de la météo, de notre forme et de nos envies, au jour le jour. Nous ne nous sommes même pas renseignés sur ce qu’il y avait à faire exactement dans le coin…

Nous sommes reçus avec une fondue savoyarde, sous le soleil. La fondue en terrasse, c’est la vie que j’ai décidé de mener (pas de “saison de la raclette” qui tienne quand on aime voir le fromage couler).

Le lendemain, le soleil n’est pas là, mais il ne pleut pas. Sous les conseils de notre hôte, notre dévolu s’est tourné vers le Cirque de Saint-Même, à une vingtaine de kilomètres de nous. L’arrivée à St-Pierre-d’Entremont ne me laissera pas indifférente, tout comme les routes sinueuses permettant de rejoindre Saint-Même de Haut.

montagne isere tourisme saint pierre de chartreuse vacances

• La visite du Cirque de Saint-Même

Le Cirque de Saint-Même est une porte d’entrée de la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse. Tout juste arrivés, nous sommes d’ores et déjà scotchés par un panorama à couper le souffle. Dans un écrin de verdure, entre plaine, rivière, falaises et forêts, on se croirait tout droit sortis d’un fond d’écran.

Nous nous chaussons convenablement pour notre petite balade, qui se transformera assez rapidement en petite rando, comme on n’en avait pas encore assez dans les pattes.

Info pratique : le cirque de Saint-Même étant très prisé, à certaines périodes, il faudra s’acquitter d’un péage pour monter jusqu’au parking. Cette redevance a été mise en place pour réguler l’accès et ainsi, contribuer à conserver l’équilibre naturel du Cirque. N’hésitez pas à prendre connaissance en amont des périodes d’ouverture du péage sur le site de chartreuse-tourisme.

sources du guiers cirsque saint meme parc naturel isere

La rando “verte” : la balade du fonds du Cirque

En à peine 30 minutes, nous atteignons le fond du cirque et La pisse du Guiers. Une promenade plus qu’une randonnée, accessible à tout le monde, sans nécessairement avoir besoin d’un équipement de marche conséquent. Une bonne paire de baskets suffit pour cette petite boucle.

Si nous sommes restés un moment sur place, ce n’est pas tant pour la cascade en elle-même, qui est magnifique au demeurant, et donne le ton sur ce qui nous attend plus haut, mais plutôt parce que la quiétude des lieux était propice à l’observation. Vous n’êtes pas sans savoir que je suis la plus heureuse quand je peux arrêter le temps pour observer les oiseaux.

Au pied de La pisse du Guiers, ce sont surtout deux espèces qui me mettent des petits cœurs dans les yeux : le Cincle plongeur, dont le comportement aura retenu notre attention, et la Bergeronnette des Ruisseaux, un passereau à longue queue et à la poitrine d’une belle couleur jaune.

La rando “rouge” : Le sentier des Cascades

Si vous n’aimez pas la grimpette, passez votre tour, parce que ça grimpe sec, un moment, et dans les gros cailloux et racines souvent.

LA P’TITE RANDO

📍 Départ :
Parking du Cirque de Saint-Même

💥 Difficulté :
Accessible à tous, mais ça grimpe raide

🕕 Durée :
1h30

🗻 Dénivelé :
400m D+

On suit le balisage, sur un chemin en pleine forêt de sapins, à flanc de montagne, côté Savoie. Les points de vue qui se dérobent entre les branches nous donnent un bel aperçu de ce qui nous attends plus haut. Après une bonne demi-heure d’ascension, le bruit de l’eau se fait entendre, et le paysage se fait changeant. Nous descendons dans les rochers, l’air est humide et les lunettes se teintent de micro-gouttelettes. Nous arrivons au pont de bois, au pied de la Grande Cascade, et pouvons nous poser un bon moment, quasi seuls (), pour admirer le paysage et immortaliser la beauté du panorama en photos.

Le temps, comme c’est souvent le cas à la montagne, a très vite tourné. Les nuages ont foncé sur nous, juste le temps de remballer le matériel et de retrouver le chemin balisé. C’est une course avec la pluie qui arrive dans notre dos qui commence.
La suite du chemin se déroule à nouveau dans une forêt de sapins, mais côté Isère cette fois-ci. Nous ne prenons pas le temps de nous arrêter à la Cascade Isolée, la météo étant vraiment en train de tourner au vinaigre. La descente se fait donc rapidement, nous permettant de passer entre les gouttes.
De retour au niveau du Guers vif, nous ne percevons même plus les lignes des crêtes, la pluie arrive, rapidement, alors nous décidons de rentrer.

Lorsque nous reviendrons visiter la chartreuse, nous reviendrons sans hésiter au Cirque de Saint-Même !

• Le reste du temps

saint pierre de chartreuse station ski scia1800

Au risque de décevoir, nous n’avons vraiment pas fait grand-chose durant notre court séjour à la Scia. La météo a eu raison de nous, la pluie et le froid s’étant installés. Nous avons donc pris le temps, pour une fois. Pris le temps de continuer ma lecture de “Mange, Prie, Aime”, pris le temps de faire des jeux de société au coin du feu, pris le temps de se reposer, pris le temps de ne rien faire. La prochaine fois, nous prévoirons peut-être 1 ou 2 jeux supplémentaires, et peut-être même 1 ou 2 films sur l’ordinateur.

coucher de soleil montagne calme

Lorsqu’une éclaircie entre deux averses nous permettait de prendre l’air, nous en profitions pour sortir un peu, prendre des photos, jouer avec les nuages. Franchement, ne rien foutre, ça fait du bien aussi !

parc national vallee chartreuse france montagne

ÉTAPE 3 | UN DÉTOUR PAR BOURG-SAINT-MAURICE, TOUJOURS

Haaaaaa le soleil revient ! Le jour de notre départ, ben voyons ! Pourquoi ne pas en profiter ? Pourquoi ne pas profiter des montagnes encore un peu ? Ces montagnes que j’aime tant… Et puis, papa voulait qu’on ramène du fromage, et la meilleure raclette se trouve à Bourg-Saint-Maurice… Alors, pourquoi pas ? Un petit tour sur Booking pour trouver une maison d’hôtes pas trop chère, une offre qui retient notre attention, et le “pourquoi pas” se transforme en adresse dans Waze.

• Une nuit au Make-MyDay de Séez

Alors là… Popopowwww. Une PÉPITE, ce chalet (qui venait d’ouvrir quelques jours plus tôt). Nous sommes arrivés en toute fin d’après-midi, accueillis par la propriétaire des lieux. Des chaussons pour commencer, un petit tour du propriétaire, des explications sur les lieux et les infrastructures à disposition, la prise de possession de la chambre, et hop, un petit tour à la piscine, rien que pour nous deux. Piscine intérieure légèrement chauffée, rien que ça.

Après ça, nous en avons profité pour prendre un bain, avec le mitigeur-cascade, les petits remous, et le peignoir qui nous attendait sur le lit. On était des rois, vraiment. C’était limite trop, tant nous ne sommes pas du tout habitués à ce genre d’établissement ! Au point de se poser en jogging sur le lit, se regarder et se dire qu’on n’était pas vraiment à notre place (nous, on est plutôt tente et petit confort), mais que ça ne faisait pas de mal un peu de luxe et de volupté de temps en temps. Du coup, nous sommes allés dans l’endroit que j’ai peut-être préféré dans la maison : la salle de cinéma ! Des grands canapés, des plaids, une toile sur le mur, un projecteur, mon fief, clairement.
Sachez que le chalet possède également une salle “dancing”, plutôt faite pour les gens qui louent le chalet entier.

Des prestations haut de gamme

Après une nuit au pays des rêves les plus fous, un petit dej de rois nous attendait à l’étage. Nous partageons ce moment avec nos hôtes et un autre couple, échangeons longuement sur la qualité des services proposés et le prix plus que raisonnable. Nous sommes émerveillés, avec des étoiles dans les yeux. Nos hôtes sont deux personnes simples, avec la volonté de faire les choses bien et de donner aux gens ce qu’il y a de mieux. Une mentalité que j’apprécie particulièrement, un endroit haut de gamme, mais sans chichis.

Le chalet est accessible autant aux couples qu’aux familles (les enfants auront largement de quoi s’occuper s’il devait faire moche) ou aux groupes d’amis (8 adultes dans mes souvenirs). Il y a des toilettes japonaises, et même ça, je vous jure que c’est une expérience ! J’exagère à peine. J’ai dû passer 2 jours à dire “c’est in-cro-yable !” dès qu’on passait d’une pièce à l’autre… Et la beauté du chalet… moi qui travaille dans l’urbanisme et les permis de construire, j’aimerais instruire plus souvent ce genre de bâtisse qui s’intègre parfaitement dans l’environnement !

Je vous laisse deviner le prix que nous a coûté la nuitée avec petit dej, pour deux, et vous laisse regarder la réponse à la fin de l’article.
Bref, c’était in-cro-yable !

• « X-TREME Luge », l’alpine coaster du Col de la Rosière

Mais dis donc, Séez, ça ne serait pas sur la route de la Rosière ? Bah…si ! Alors allons-y, “prenons la route en passant par D84 en direction de la Rosière”. Pourquoi ? Bah pour la luge 4 saisons, bien sûr ! On ne se refait pas…

Le meilleur alpine coaster de France ?

Alors, elle vaut quoi cette luge ? Elle est tout simplement la meilleure que nous ayons pu faire jusqu’à présent. 700 mètres de circuit, une vitesse pouvant atteindre 45 km/h… c’est la première fois que sur ce genre d’engins, je me sers des freins durant le parcours. Les sensations, les gilis dans le bide, les virages, la fluidité, l’absence de claque, des VRAIES sensations ! Ajoutez à tout ça le panorama magnifique, vous ne saurez plus où donner de la tête… Merci la Rosière !

A la première descente, nous sortons avec une banane jusqu’à derrière les oreilles, et un goût de reviens-y. Allez, on retourne à la caisse, on se fait plaisir, une petite deuxième pour être sûre que c’était vraiment bien. Oui, même la deuxième fois, c’est vraiment, vraiment, VRAIMENT, bien ! Ha bah on y reviendra sans bouder la prochaine fois qu’on passera en Savoie !

Combien

ça coûte ?

3 nuits à la Scia 1800,
180€ /pers. pour 3 nuits

En chambre double, demi-pension

1 nuit au Make MyDay de Séez,
50€ /pers.
Petit-déjeuner inclus

X’Treme Luge,
10€ /pers.
Prix pour 1 descente

Total
240€ /pers.

Hors frais de péages et carburant.

• La montagne, ça vous gagne !

Ces vacances, c’était chaque jour une nouvelle découverte. Je me suis sentie bien, sentie libre. Vous savez, ce sentiment où tout va bien, où on respire à nouveau après une période un peu compliquée. Pour moi, ça a été une vraie bouffée d’oxygène. Tout était parfait, et je garde de ce périple un souvenir incroyable.

Si on me dit “je ne sais pas encore quoi faire pour les vacances” je réponds sans hésiter “une balade avec un âne dans les Cévennes”.

Si on me dit “j’ai envie d’une raclette”, je suis à deux doigts de prendre la route pour chercher une meule à Bourg-Saint-Maurice, un de mes endroits préférés sur Terre. Et si je dois y rester la nuit, je revivrai l’expérience “MakeMy Day”.

Et si on me demande où je veux repartir l’été, je réponds “en Chartreuse !”, même si je sais que si ça ne se fait pas cette année, ça se fera ultérieurement !

Et vous, vous voulez partir où cet été ?

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

4
3

Posté le 11/05/2024


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Le p'tit chouchou