• Accueil
  • Cinéma
  •  > ❅ FESTIVAL DE L’ALPE D’HUEZ 2017 ❅
    ON N’A PAS TOUS LES JOURS 20 ANS !
    >> JOUR 1 <<

❅ FESTIVAL DE L’ALPE D’HUEZ 2017 ❅
ON N’A PAS TOUS LES JOURS 20 ANS !
>> JOUR 1 <<

1 mois. C’est le temps qui me sépare de cette semaine complètement folle. Et j’avoue que je suis encore sur un petit nuage en y repensant… Le festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez : un rêêêêêêêve ! Ça faisait 3 ans que je lorgnai chaque année les dates du festival, en me disant “l’année prochaine, ce sera la bonne“, sans examens, sans reprise de cours. Et puis un jour on se réveille, on se dit qu’on a qu’une vie, et on décide de partir.

Ça s’est décidé en toute dernière minute, une semaine avant pour être exacte, et c’est sur Airbnb que j’ai trouvé un petit appartement cosy, chaleureux, pouvant accueillir 3 personne (autant dire bien trop grand pour moi toute seule), situé à une vingtaine de kilomètres de l’Alpe. Se lever le matin avec la montagne à sa fenêtre, une bonne couche de neige, et un calme revigorant… le paradis ! (Sauf quand tu laisses ta main collée sur la clenche de la porte parce qu’il fait du -12).

Mais breeeeeef, je m’égare ! Alors voilà, bienvenue au FAH2017, la semaine où tous les rêves sont permis, avec pour maître mot la bienveillance !

“C’EST LE JOUR UN CELUI QU’ON RETIENT, CELUI QUI S’EFFACE QUAND TU ME REMPLACES…”. Ne me remerciez pas de vous avoir mis cette chanson dans votre tête, c’est normal. La première journée était plutôt une première soirée puisqu’il s’agissait de la cérémonie d’ouverture du festival, avec petits discours et tout. J’ai fait la queue pendant 2 heures à peu près, pour être dans une petite salle où la cérémonie était retranscrite, faute d’accréditation ou d’invitation. Et puis la chance m’a souri : la propriétaire de l’appartement que je louais m’a téléphoné pour me dire qu’une de ses amies avait une invitation en trop, et qu’elle serait ravie de me la donner si je me rendais immédiatement dans le hall du palais du festival. J’ai pris mes affaires sous le bras et je me suis retrouvée dans le hall un peu par hasard, en me faufilant je ne sais comment. J’ai récupéré l’invitation et pris place dans la grande salle, avec une petite larme à l’œil (on va pas se mentir, j’ai eu beaucoup de fois les larmes aux yeux durant ces 5 jours…).

Me voilà installée, avec un sourire jusqu’à derrière les oreilles, et Berengère Krief un peu plus loin devant moi. Et puis il y a eu ce sentiment qui est monté en moi, un bonheur inexplicable et mon surmoi qui me disait “et bien ça y est nous y voilà, alors que jadis nous en étions à le rêver“. Les lumières se sont tamisées, la petite musique d’ambiance s’est mise en route, et c’était parti…

#OMARPRESIDENT ET LE JURY

Pas de jury sans hymne ! Tous en cœur : “étoile des neiges, mon coeur amoureux, s’est pris au piège, de tes grands yeux” (là encore, je suis ravie de vous mettre une chanson en tête, et croyez moi, Louane c’est cadeau à côté de ça).

LE COUP DE PROJECTEUR 2017

Chaque année, quatre talents, véritables « coups de cœur du Festival », sont mis en lumière pendant l’évènement. Talents du cinéma, de la télévision, de la scène ou du web, ils ont été choisis et repérés pour leurs univers, par leurs parcours, ou par leur sens de la comédie ! Témoins privilégiés du Festival, leur mission : faire découvrir au plus grand nombre leur semaine de cinéma sur les réseaux sociaux. Pour cela, ils prendront le contrôle des comptes Instagram & Snapchat Officiel du Festival et auront « carte blanche » pour faire partager leurs impressions, leurs rencontres et leurs découvertes tout au long du festival

(source : site officiel du festival).

Cette année, le coup de projecteur a été donné par Charlotte Gabris, Andy, Panayotis Pascot et Mister V !

FILM DOUVERTURE : RAID DINGUE, DE DANY BOON

Je vous laisse avec la bande annonce, et une petite critique juste après. Je ne peux pas m’étendre sur les films comme je le fais habituellement, sinon ça serait trop long et lourd à lire, alors nous allons pour cette petite série d’articles nous baser sur une relation de confiance entre vous et moi.

Honnêtement, après “Supercondriaque”, j’avais un peu peur de Raid Dingue. Et puis finalement, c’était extra ! J’ai adoré ce film qui rend hommage à l’élite de la police, tout en faisant rire. Alice Pol campe le rôle de Johanna, une fliquette boulette qui veut intégrer coûte que coûte le RAID. Finalement acceptée en stage grâce à un énoooorme coup de main de son père Jacques (Michel Blanc), Ministre de l’intérieur, Johanna va faire la rencontre d’Eugène Froissard (Dany Boon) que l’on surnomme le Poissard, et qui est l’incarnation de la misogynie. Le fait est que ce film a donné le coup d’envoi et le ton du festival. J’ai (re)découvert Alice Pol dans ce film, grâce à un rôle qui colle à merveille avec sa personnalité. En effet, Dany nous a mis dans la confidence : Alice est maladroite dans la vie aussi ! C’était donc un bon moment, un bon film, que je vous recommande vivement. C’est du Dany Boon, mais du bon Dany Boon (qui a pris un paquet de muscles, que l’on peut admirer à un moment donné dans le film, et on se dit “mais c’est possible ça ?!”). Depuis “Bienvenue chez les ch’tis” je n’avais pas passé un aussi bon moment avec un film de Dany. C’est drôle sans en rajouter, c’est dynamique, c’est à voir. Et puis même ma sœur a apprécié quand elle est allée le voir à sa sortie, et ça, c’est un argument de choc parce que ma sœur n’aime pas vraiment ce genre habituellement.

affiche-film-raid-dingue-comedie-france-dany-boon

Source : Allocine

Mon avis : ☆☆☆☆☆ À voir au moins une fois

Avis de la presse : ☆☆☆☆☆

Avis des spectateurs : ☆☆☆☆

Une bien belle soirée pour entamer ce festival, avec de jolies rencontres immortalisées et beaucoup de rires. Oui, j’ai coupé une oreille de Dany, mais comme dirait mon papou “c’était soit une oreille de Dany, soit une moitié de Nath“. Et puis, j’ai aussi un joli selfie avec Berengère, alors ça compense ❤️ Je vous invite d’ailleurs vivement à regarder son one-woman : une tuerie !

Biseàtous

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

Posté le 13/02/2017


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments