• Accueil
  • Cinéma
  •  > ❅ FESTIVAL DE L’ALPE D’HUEZ 2017 ❅
    ON N’A PAS TOUS LES JOURS 20 ANS !
    >> JOUR 4 <<

❅ FESTIVAL DE L’ALPE D’HUEZ 2017 ❅
ON N’A PAS TOUS LES JOURS 20 ANS !
>> JOUR 4 <<

Avant-dernier jour, déjà… Il est temps de dire un grand grand MERCI à l’équipe des bénévoles, qui a été d’une bienveillance remarquable durant tout le festival. Ils fournissent un travail de dinguo pour accueillir les festivaliers dans les meilleures conditions possible et faire de ce festival une réussite (Gautier, je t’envoie un remerciement spécial pour m’avoir fait découvrir la station). Les heures d’attente paraissaient bien moins longues grâce à toi ! On se reverra l’année prochaine, j’en suis sûre !

La journée a commencé, comme la veille, par la radio. La cour des grands, avec pour invité Dominique Farrugia pour commencer. Je n’ai pas pu rester très longtemps, car je devais descendre tôt pour faire la queue pour la séance de l’après-midi, que je n’aurais raté pour rien au monde. Mais le peu que j’y étais, j’ai énormément ris. Dominique Farrugia est comme à l’époque des nuls ou du Burger Quizz : intelligemment drôle. A chaque fois qu’il parlait, il terminait par une petite boutade, et j’aurais bien voulu rester un peu plus longtemps, si le temps ne m’avait pas été compté. Encore une fois, on ne peut pas tout faire, mais on en fait le maximum.

SPEED/ DATING, DE DANIEL BRUNET ET NICOLAS DOUSTE

Il a 7 minutes pour la convaincre…sinon elle explose“. Le court-métrage proposé avant le film. Je crois que ce court a suscité en moi l’envie peut être un jour de faire un court. Quelle idée de génie. La chute est MA-GIQUE ! Si vous avez un jour l’occasion de le voir, prenez la dizaine de minutes que ça dure pour découvrir cet univers, vous n’allez pas être déçus. Si ça vous intéresse, et que vous êtes curieux, je vous laisse avec la présentation du projet, qui résume parfaitement le court et qui, j’en suis sûre, vous motivera à vous pencher dessus.

Source : Festival-alpedhuez

SI JETAIS UN HOMME, DAUDREY DANA

Ce film, c’était pour moi impossible de le louper. En voyant Audrey Dana monter sur la scène, j’ai eu une petite larme à l’œil, je l’avoue. Audrey Dana, la réalisatrice de Sous les jupes des filles, un de mes films préférés de tous les temps, à quelques mètres de moi… J’en revenais pas, et j’avais hâte de découvrir ce nouveau film.

Quand je lis les commentaires sous les différentes vidéos de la bande-annonce, j’ai mal au cœur de voir que les gens n’hésitent jamais à lyncher un film avant même de l’avoir vu. Pourquoi il serait pourri ? Pourquoi on critique toujours les comédies françaises qui ont des couilles ? Je respecte l’avis négatif sur un film à partir du moment où on l’a vu. Moi, Audrey, je l’adore. Elle est trash, elle est franche, elle est drôle et elle assume. Excusez-moi, mais c’est une femme qui a des couilles. Rares sont les réalisatrices de comédies, et elle mène l’exercice comme une chef. Sous les jupes des filles est sorti à un moment de ma vie où ça n’allait pas, où j’avais envie de rien, et ce film a été une renaissance, un hymne à la femme d’aujourd’hui, peu importe son âge, sa classe sociale, ou quoi d’autre encore. Ce film m’a redonné une confiance en moi que j’avais perdu, m’a permis d’assumer mon côté complètement tarée que je reniais à ce moment là. Avec Si j’étais un homme, Audrey met le doigt sur un truc (sans vilain jeu de mots) que toute nana sur cette terre s’est déjà demandée une fois dans sa vie : ça fait quoi d’en avoir une ? Mais derrière le cliché du mec de base, il y a aussi une véritable histoire, et une morale. Après l’hymne à la femme, Audrey rend hommage aux hommes, particulièrement à ceux qui ont une carapace alors qu’ils sont à la fois père et mère. Elle casse la coquille, et nous apprend que les apparences sont bien trop souvent trompeuses. Elle nous rappelle aussi qu’il faut assumer ce que l’on est à l’intérieur, peu importe notre sexe, car c’est notre personnalité qui nous définit et nous rend unique. Audrey, MERCI pour ce film couillu, et long succès à toi.

Mon avis : ☆☆☆☆☆ À voir absolument

Avis de la presse : ☆☆☆☆☆

Avis des spectateurs : ☆☆☆☆☆

affiche-si-etais-homme-audrey-dana-realisatrice-actrice-femme

Source : Allocine

Je peux officiellement ajouter sur ma liste des trucs complètement fous que je voudrais faire dans ma vie : prendre un café/thé avec Audrey Dana.

Biseàtous

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

Posté le 17/02/2017


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Le ptit chouchou