• Accueil
  • Musique
  •  > đŸš€ RÉTROSPECTIVE
    LIVE IN TIGNES
    by FRANCOFOLIES ! â›„ïžđŸŽż

🚀 RÉTROSPECTIVE
LIVE IN TIGNES
by FRANCOFOLIES ! â›„ïžđŸŽż

Ca fait trĂšs longtemps que je ne suis pas venue par ici, et pour cause : le blog fait peau neuve ! Mais ne sachant pas quand tout sera prĂȘt, je ne me voyais pas attendre plus longtemps avant de vous parler de ces derniers mois ponctuĂ©s par les festivals.

Ça a commencĂ© au printemps. Le mois d’avril a tout juste eu le temps de s’installer que j’Ă©tais sur la route. AprĂšs le concert de Vianney Ă  la Laiterie de Strasbourg, j’avais une envie dĂ©mesurĂ©e de le revoir, notamment parce que je ne voulais pas rester sur mon ressenti post-concert du mois de mars. Souvenez-vous, je vous expliquais que je n’avais pas attendu assez longtemps aprĂšs le concert pour pouvoir le voir, faire une photo souvenir de plus. J’avais tellement les boules… Bref, il ne m’a fallu que quelques jours pour me dĂ©cider Ă  aller le revoir, encore. Dimanche 2 avril, la cliomobile avait le plein, j’ai pris la route en direction de Tignes… ou plutĂŽt de Bourg-Saint-Maurice, mon point de chute pour 4 jours. Qu’est-ce que ça fait du bien de retrouver les gens qu’on aime et que l’on n’a pas pu voir pendant longtemps, trĂšs longtemps, trop longtemps… (Les Joub’s, je sais que vous allez passer par ici, alors sachez que je vous aime ?).

Parfois, les textes ne servent Ă  rien, il suffit de regarder les photos pour se rendre compte de ce que c’Ă©tait, de la chance qu’on a d’y avoir Ă©tĂ©… Certaines photos ont Ă©tĂ© prises par Andy Parant, un des photographes du festival. Comme il m’a donnĂ© l’autorisation d’utiliser ses photos, je vous laisse le lien vers sa page facebook >> ici << allez la liker, il fait des photos absolument dingues !

ALLEZ VIENS JE TE RACONTE MON LIVE IN TIGNES, CETTE JOURNEE MAGIQUE

festival-concert-tignes-liveintignes-francofolies-vianney-boulevarddesairs-claudiocapeao

Je suis arrivĂ©e tĂŽt Ă  Tignes le Lac, lieu du concert. Vous savez, quand l’impatience me gagne, il faut que j’y sois, mĂȘme s’il ne se passe rien. Comme il n’y avait plus aucune place de parking Ă  Tignes le Lac, je suis allĂ©e plus loin, puis j’ai traversĂ© le Lac Ă  pied…en baskets… (oui parce que je suis la nana qui part Ă  la montagne en chaussures de printemps, sans penser que station de ski = neige. Les vrais savent…). Il faisait beau, il faisait chaud. J’Ă©tais devant la scĂšne, postĂ©e, prĂȘte Ă  le voir. J’ai attendu, une heure, deux heures, trois heures… Rien. Ses guitares, une partie de son Ă©quipe et mĂȘme ses baskets Ă©taient sur scĂšne, prĂȘtes pour les balances, mais aucune trace de Vian…

D’un coup, je sens quelqu’un passer derriĂšre moi Ă  ski. Je me suis effrayĂ©e pour tout vous dire. La personne s’arrĂȘte Ă  peine Ă  2 ou 3 mĂštres de moi. Je la regarde dĂ©chausser en pensant Ă  voix haute “doucement les fixations“. Elle enlĂšve son casque, saute par dessus le filet qui Ă©tait en place, enlĂšve les chaussures de ski et se glisse dans ses pompes. Je vous le donne en mille : c’Ă©tait lui, c’Ă©tait Vianney, ni vu ni connu, dans le plus grand des calmes. Mais…QUI FAIT ENCORE DU SKI EN JEAN ?!

Les balances se terminent, Vian vient volontiers voir les quelques personnes postĂ©es devant la scĂšne. Nous n’Ă©tions pas nombreux, Ă  peine une poignĂ©e de personnes. Il vient vers moi, et je sens une dizaine de personnes venir m’encercler. Depuis le concert d’Ed, serrĂ©s comme des sardines, je ne me sens plus vraiment Ă  l’aise dans la foule. Quand j’ai senti que le cercle se resserrait, j’ai un peu fait la tortue, et Vian a rigolĂ©. Je me suis Ă©cartĂ©e, j’ai attendu mon tour plus loin. Il est venu, m’a signĂ© mes photos et mon album. Nous avons Ă©changĂ© quelques mots, je lui ai dit que j’Ă©tais venue d’Alsace exprĂšs pour venir le voir, et…il ne m’a pas cru ? Il m’a dit un truc du genre “et pour le ski”. Non non Vian, tu Ă©tais ma principale source de motivation, Ă  tel point que je suis partie Ă  la montagne sans mes affaires de ski…

Ne jugez pas cette tĂȘte de cul, j’ai pris un Ă©nooooorme coup de soleil en partant une journĂ©e au ski avec mon pĂšre 3 jours plus tĂŽt…?

festival-concert-tignes-liveintignes-francofolies-vianney-boulevarddesairs-claudiocapeao

CLAUDIO CAPEO

“Jetzt geht’s los”. Le show commence au soleil couchant. Une bande de sales gosses qui s’amuse sur scĂšne, qui nous embarque dans leur univers atypique Ă  base d’accordĂ©on et de voix cassĂ©e. Je re-dĂ©couvre ce groupe que j’avais vu deux ans auparavant Ă  Saint-Louis, en premiĂšre partie des Frero Delavega. Je re-dĂ©couvre et apprĂ©cie d’autant plus, mais j’attends impatiemment la suite : Boulevard des airs !

festival-concert-tignes-liveintignes-francofolies-vianney-boulevarddesairs-claudiocapeao

BOULEVARD DES AIRS

J’ai rĂ©ussi Ă  rejoindre le premier rang ; quelqu’un m’a proposĂ© d’intervertir nos places. C’Ă©tait la premiĂšre fois que je voyais BDA en live. Une premiĂšre, et certainement pas une derniĂšre. Leur façon d’apprĂ©hender les choses, de nous faire vivre leurs Ă©motions, leur humour, leur Ă©nergie dĂ©bordante, et leur musique… leur musique qui nous porte et nous transporte. Je crie, je saute pendant tout le concert.
Soudain, j’aperçois Vianney de cĂŽtĂ©, prendre un micro pour les rejoindre sur scĂšne sur “EmmĂšne-moi”. On m’a complĂštement perdue Ă  partir de ce moment-lĂ , prĂ©cisĂ©ment. Je suis passĂ©e des cris aux hurlements (je ne soupçonnais pas que j’avais autant de coffre). Je chante, ils sont lĂ , devant moi, Ă  seulement quelques pas. C’Ă©tait fort, c’Ă©tait beau, c’Ă©tait inoubliable ?.

EmmĂšne-moi voir la mer, fais-moi boire l’ocĂ©an. EmmĂšne-moi dans les airs, aime-moi dans le vent” ; ces paroles raisonnent en moi comme le souvenir d’un moment unique, intense. J’aimais dĂ©jĂ  tellement BDA avant de les voir sur scĂšne, je les aime encore plus aujourd’hui. Je n’avais qu’une envie aprĂšs ça : les revoir…?

festival-concert-tignes-liveintignes-francofolies-vianney-boulevarddesairs-claudiocapeao

VIANNEY

Faut-il encore que je vous dise Ă  quel point il assure sur scĂšne ? Chacun de ses concerts marque en moi un frisson de plus, une date inoubliable, un souvenir gravĂ© dans ma mĂ©moire… Je l’Ă©coute, et je vis ce moment comme si c’Ă©tait le dernier. Chapeau l’Artiste. Une fois encore, il m’a transportĂ© au-delĂ  des Ă©toiles ???

festival-concert-tignes-liveintignes-francofolies-vianney-boulevarddesairs-claudiocapeao

Je suis repartie de Tignes frigorifiĂ©e mais comblĂ©e, rassurĂ©e, enchantĂ©e, submergĂ©e par toutes ces Ă©motions. Je suis repartie de Tignes pour continuer mon sĂ©jour savoyard, dans les montagnes que j’aime tant depuis toute petite. Je suis repartie de Tignes, les yeux remplis d’amour, et le cƓur rempli de nouveaux souvenirs…

festival-concert-tignes-liveintignes-francofolies-vianney-boulevarddesairs-claudiocapeao

Certaines photos sont prises par hasard, sans faire exprĂšs, par des inconnus. Tu te retrouves Ă  cĂŽtĂ© de ces gens pendant le concert, tu fais connaissances, et tu te retrouves quelques jours plus tard avec cette photo dans tes messages privĂ©s… Merci Joana !
Ces sourires, ces regards, ces cĂąlins… Cette photo, c’est la reprĂ©sentation du bonheur !

BisĂ tous

Posté le 19/10/2017


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de