• Accueil
  • Cinéma
  •   J’AI TESTÉ POUR VOUS…#9
    LES NOUVEAUX HÉROS
    de DON HALL & CHRIS WILLIAMS

J’AI TESTÉ POUR VOUS…#9
LES NOUVEAUX HÉROS
de DON HALL & CHRIS WILLIAMS

Ces dernières semaines, face à une recrudescence de films à voir impérativement, j’ai profité du calme avant la tempête du deuxième semestre pour aller (encore plus que d’habitude) au cinéma. Et dimanche dernier, je n’ai pu résister à l’envie d’aller voir…Les nouveaux Héros. Oui, j’ai 22 ans, et j’assume pleinement mon âme d’éternel enfant qui me pousse à aller au cinéma pour voir Rio, Astérix et le domaine des dieux, et j’en passe.

Musique : Fall Out Boy – My Songs Know What You Did In The Dark (Light Em Up)

Pour cette nouvelle aventure, les studios Walt Disney ont mis le paquet : des héros attachants, des dessins à couper le souffle, de l’action (enfin, faut remettre les choses à sa place, ça reste un dessin animé), des personnages attachants, de l’humour, et bien évidemment, la petite leçon de vie que cache tout dessin animé. Et pour le coup, Disney mise fort en s’offrant une bande son rythmée signée Fall Out Boy, rien que ça… (je trouve que la bande son colle parfaitement avec le film, mais vous devrez le juger par vous même pour confirmer). Un peu comme le fameux “libéréééééééée, délivréééééééée”, Immortals vous trottera dans la tête pendant un moment (personnellement, je l’écoute en boucle !).

Mais rappelons que Walt Disney n’avait jusque là jamais exploité de super-héros pour faire de super-films d’animation (héééé oui, les super-héros étaient jusque la une exclusivité Pixar). Disney a toujours été pour nous tous la représentation des princesses, fées, animaux vivants… mais jamais les super-héros n’ont été à l’affiche de l’un de leurs nombreux films. Don Hall et Chris Williams se sont donc lancés dans un pari osé, qui a d’abord été un échec lors de leur toute première présentation interne. Après remaniements, retouches, rééquilibrages, arrachages de cheveux, cafés, relectures du comics Marvel donc le film est adapté, Les nouveaux héros (Big Hero 6) voyaient le jour…


Source : Allocine

« Bonjour, je suis Baymax. Sur une échelle de 1 à 10, quel est votre niveau de douleur ? »

L’histoire est celle de Hero Hamada, habitant d’une ville jumelée entre San Francisco et Tokyo, très justement nommée San Fransokyo. Hero est un petit génie de la robotique qui va perdre son grand frère Tadashi tragiquement, lui aussi passionné de robotique, et créateur de Baymax (le fameux !). Baymax est un robot conçu spécialement pour soigner les maladies, un véritable assistant de santé personnelle qui s’active dès qu’il entend “aïe”. Il est un peu gros, a une image réconfortante, et même sans bouche, on peut deviner qu’il est toujours souriant et heureux (il est tellement mignon dans sa manière d’être, j’vous jure, on lui ferait un câlin).


Source : Twitter

Hero est à la tête d’une invention révolutionnaire permettant de piloter des micro robot par la force d’un neuro-réacteur, invention qui va atterrir dans les mains…du méchant (bah oui, pas de Disney sans méchant). Hero va donc programmer Baymax pour se battre contre le mal, mais pour parvenir à ses fins, il va devoir lui-aussi se mettre dans la peau d’un super héros. Accompagné des amis de Tadashi, tous à l’université de science, ils vont devenir les nouveaux héros, chacun doté d’une particularité propre.

Évidemment, tout ne se passera pas comme prévu, et Les nouveaux héros vont nous apprendre (encore une fois) que la violence ne résout rien, et ne nous ramènes pas les gens qu’on aime… (et aussi, que le méchant n’est pas toujours celui que l’on croit).

Outre l’histoire mêlant scènes comiques que les enfants ne comprendront peut être pas comme nous, grands enfants, et scènes tristounettes (je crois bien que j’ai versé ma petite larme), Disney a mis le paquet sur la qualité visuelle. En effet, les dessins sont remarquables (ça change de nos Disney d’antan, mais ça reste fidèle à l’esprit Disney). Les traits des personnes, l’architecture de la ville, et Baymax sont vraiment beaux à voir, sans rature, sans superflu, propres et colorés. Il faut savoir reconnaitre le bon travail, alors félicitations aux dessinateurs pour les animations qui vous mettrons une claque tant le film est abouti graphiquement parlant. Rien à voir avec ce qui a été proposé précédemment (qui était déjà d’une qualité exceptionnelle ces dernières années). Les nouveaux héros offrent un nouveau genre, avec des couleurs chaudes, une véritable ville fidèle à San Francisco et Tokyo. Je ne saurais vous expliquer ce que l’on voit, tant les images sont hallucinantes pour un film d’animation.

Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire un film d’animation plus que réussi, surprenant et qui est voué à un avenir radieux, comme ses prédécesseurs, grands classiques, que tout le monde a vu durant son enfance, et que nos enfants, petits-enfants, arrières-petits-enfants verront encore (et nous chanterons à tue tête “et patati et patata toute la journée on entend qu’çaaaa…”).

Il est certain que ce film plaira aux enfants, mais il est aussi sûre qu’il plaira autant aux adultes. Alors le temps d’un après-midi, mettez vous dans la peau des Nouveaux Héros, et tentez l’aventure ! Tout le monde garde en soi une petite part d’âme d’enfant, préservez la votre (ou alors utilisé un enfant de votre famille comme alibi). Pour moi, Les nouveaux héros est un gros coup de cœur, qui aura réussi à me re-faire pleurer devant un film d’animation (comme dans Le Roi Lion et cette fameuse scène où le papa de Simba meurt, et devant laquelle tout le monde pleure encore aujourd’hui).

Baymax ne m’aura donc définitivement pas soignée de mon attachement pour les dessins animés, mais je peux quand même lui dire que « je suis (très) satisfaite du film » 😉


Source : Allocine

Mon avis : ☆☆☆☆☆À voir encore et encore

Avis de la presse : ☆☆☆☆

Avis des spectateurs : ☆☆☆☆☆

Poukapoukapouk

Posté le 13/02/2015


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires