J’AI TESTÉ POUR VOUS…#10

Ce nouveau “j’ai testé pour vous“ n’aura pas tout à fait la même allure que les précédents, puisque je ne vais pas vous parler de films à l’affiche, mais de films dont la sortie DVD est prévue prochainement, qui ont à mon sens marqué la première partie de l’année et qui finiront très certainement dans ma collection de DVD.

On commence par le film français… et plus particulièrement une comédie rythmée qui a naturellement sa place sur mon blog : Papa ou maman, de Martin Bourboulon. Inspiré d’un livre, le scénario est simple : les parents divorcent, mais ne veulent surtout pas la garde des enfants. De là va partir une guerre et un enchainement de coups bas aussi drôles les uns que les autres. La situation ne va pas aller en s’améliorant, et on a plaisir à suivre ce couple un peu barré et leurs enfants qui subissent sympathiquement les crasses de leurs parents.

Tous les ingrédients de la comédie française sont réunis pour en faire un film très plaisant que je n’hésiterais pas à acheter en DVD : une histoire simple et efficace, et des acteurs qui n’en font pas de trop (il parait que certaines scènes jugées trop trash ont été coupées lors du montage). Dans la peau des parents, on retrouve l’excellente Marina Foïs accompagnée de Laurent Lafitte, qui m’ont tous les deux agréablement surprise. Les deux acteurs font une belle performance et rendent le film plein de vitalité, et ne nous ennuis à aucun moment. Les enfants, quant à eux, sont l’archétype de l’adolescent d’aujourd’hui, avec ses défauts et ses réponses. Bref, une excellente comédie française qui mérite d’être vue et dont on ne se lassera pas d’aussi tôt !

Sortie DVD le 10 juin


Source : Allocine

Mon avis : ☆☆☆☆☆ À voir encore et encore

Avis de la presse : ☆☆☆☆

Avis des spectateurs : ☆☆☆☆

 

Passons ensuite au fameux-film-dont-tout-le-monde-a-parlé : 50 nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson. Sachez que je n’ai pas lu les livres, et qu’avant sa sortie en salle, j’en avais déjà marre d’entendre parlé de ce film qui ne me donnait pas du tout envie d’aller le voir. C’est ma sœur qui m’a finalement convaincue de l’accompagner, et j’y suis allée un peu sceptique et sans grande attente (franchement, à force de voir mon mur facebook inondé par des articles sur le film, j’avais l’impression de l’avoir vu avant de le voir réellement et sans avoir lu les bouquins).

Inutile de vous faire un bref résumé de l’histoire, je pense que même si vous ne l’avez pas vu, vous en avez tellement entendu parlé que vous connaissez le topo. Comme dans toutes les histoires d’amour (je ne sais pas si c’est le meilleur terme pour le coup), on a un Homme (bon ok un sacré beau gosse quand même, on va pas se mentir, le costard est taillé pour lui) interprété par Jamie Dornan, et une nana “commune” qui s’avère être charmante au final, interprétée par Dakota Johnson. Pour le coup, le duo est assez plat et niais, mais pas déplaisant (de toute façon, on en attend pas moins d’une histoire d’amour à l’eau de rose).

Malgré les a priori que j’avais à l’encontre du film, ça ne m’a pas déplu, et j’ai été agréablement surprise. Même si ça dure une plombe, ça se laisse facilement regarder, sans avoir besoin de trop réfléchir. Bref, un film sympathique qui se regarde entre copines (n’essayez même pas de faire regarder ça avec un mec, il va s’ennuyer royal) qui ne m’a pas fait décoller mais qui a plu à mon côté meuf ultra cucu-nunuche qui adore les histoires d’amour impossibles (attendez, le mec hyper sexy qui embrasse la nana normale comme vous et moi dans l’ascenseur, c’est cliché mais c’est le fantasme de beaucoup de filles non ?). Finalement, on attend quand même la suite…

Sortie DVD le 18 juin


Source : Allocine

Mon avis : ☆☆☆☆ Pourquoi pas…

Avis de la presse : ☆☆

Avis des spectateurs : ☆☆☆

 

Enfin, encore un film que je n’avais pas l’intention d’aller voir mais que mon père voulait voir : American Sniper de l’incontournable Clint Eastwood. Pour le coup, c’est mon coup de cœur de début d’année. Clint Eastwood est pour moi un des plus grands réalisateurs, et j’ai plaisir à regarder chacun de ses films, toujours justes et bien dosés, qui donnent une leçon de vie au spectateur. Après m’avoir fait pleurer toutes les larmes de mon corps avec Gran Torino, Clint a remis le couvert avec American Sniper.

Le film reprend l’histoire du tireur d’élite américain ancien membre des SEALs, Chris Kyl, dont le rôle a été attribué à Bradley Cooper qui est plus qu’excellent dans sa performance, tant il arrive à lui seul à faire vivre un film de 2h. Le film retrace la vie de Chris en tant que tireur d’élite, et en tant que père de famille. La vie sur le terrain, et la vie de famille. L’avant, le pendant et l’après si vous préférez. Toutes les facettes de la vie de soldat sont retracées sans fausse note (pour avoir pu assister à un cours avec un psy ayant eu comme patient d’anciens militaires, et nous avoir raconté comment se passe l’après-terrain, je peux vous assurer que le film est d’une réalité déconcertante, cette réalité que vous vous prenez en pleine face quand vous vous y attendez le moins et qui vous donnes envie relativiser vos tracas quotidien).

Tout le monde sait que les américains sont très patriotiques (une caractéristique qui manque cruellement en France…), et c’est Clint Eastwood qui en parle encore le mieux au travers de ses films qui dénoncent. Dans American Sniper, on voit l’horreur de la guerre, les peuples qui s’entretuent, les enfants qui sont mêlés à cette barbarie. Sans tabou, avec beaucoup de justesse et sans en rajouter, Clint Eastwood a réussi à retracer à merveille l’histoire de ce soldat pas comme les autres. Je ne saurais vous expliquer à quel point c’est un devoir de regarder ce film qui nous en dit tant sur tout ce que peuvent endurer les soldats du monde entier pour sauver des vies, et protéger tout un pays. Chapeau bas, une fois encore, pour Clint Eastwood.

Sortie DVD le 30 juin


Source : Allocine

Mon avis : ☆☆☆☆☆ À voir encore et encore

Avis de la presse : ☆☆☆☆

Avis des spectateurs : ☆☆☆☆

Bisàtous

sign 2cm

Posté le 27/05/2015


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires