JE N’AIME PAS
LES SÉRIES 📺

Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler séries. Contrairement à beaucoup de personnes, je ne regarde que très peu de séries. C’est simple, dès que j’en commence une, je m’en lasse aussi vite. Desperate, OITNB, Murder et tant d’autres… Rien n’y fait, je n’arrive pas à rester concentrer et à m’accrocher assez longtemps pour faire défiler les saisons, à quelques exceptions près…  Voici mes 5 exceptions, ces séries que j’affectionne tout particulièrement…

HOUSE M.D. : EVERYBODY LIES

Source : Tenor.com

Cette série méritait d’être citée ici en première, car elle est la première série que j’aie dévoré, encore et encore. L’anti-héros éclopé, tourmenté, qui déteste les relations humaines mais qui passe sa vie à sauver celle des autres. Il est détestable, et c’est exactement pour ça qu’on l’aime à la folie. Sa carapace, son incapacité à construire quelque chose, ça cache un grand cœur.

dr house fox serie hugh laurie

Source : Allocine

Gregory House, c’est : une canne, de la vicodin, un blouson en cuir, une moto, des cheveux en pétard, une barbe de quelques jours, des yeux bleus à se noyer dedans (hello chamallow) et des punchline. Gregory House, c’est aussi Wilson, c’est aussi Cuddy, c’est aussi son équipe. Mais Gregory House, c’est surtout et avant tout Hugh Laurie. Ce gars est un génie multi facette : acteur, musicien, écrivain, et surement encore d’autres choses. Il colle parfaitement au personnage, il a “la gueule” pour, les mimiques, la british touch.

Source : Allocine

Évidemment, réduire House M.D. à Hugh Laurie serait une faute tant le casting est grandiose : Lisa Edelstein, Jennifer Morrison, Jesse Spencer, Robert Sean Leonard, Omar Epps… et tous les autres. On apprend à connaitre des personnages, des acteurs qu’on a ensuite plaisir à retrouver dans un autre contexte. Souvenez-vous quand même que Hugh a été avant tout Mr Little. Bref, me voilà encore entrain de re-re-re-re-re-regarder la série, en VOSTFR s’il vous plait, parce que les voix françaises sont dégueu, merci.

Source : Allocine

THE MENTALIST : TEA ? ITS LIKE A HUG IN A CUP

Source : Tumblr

Il m’a fallu du temps avant de me remettre sur une série. Comme je vous l’ai dit précédemment, je suis incapable de rester concentrer sur quelque chose qui dure. La fin de Dr House a été un bouleversement tant je m’étais attaché à ces personnages. Mais il fallait tourner cette belle page, et voilà que je tombe sur The Mentalist…

Sources : Pinterest / Villains.wikia.com / Pinterest

Haaaaaa Patrick Jane… Costard trois pièces, boucles d’or, tasse de thé, canapé, vieille DS. Son humour, un poil plus aiguisé que celui de House, et sa belle gueule… tout pour me rendre à nouveau accro à un personnage ! Patrick court après ses démons, ou plutôt son démon : John le rouge, le serial killer. Comme House, il est éclopé des sentiments, et dans l’incapacité de (re)construire quelque chose avec quelqu’un après la mort de sa femme et de sa fille, tuées par ledit John. “C’est une âme torturée, il a un profond dégout de lui-même”.

Source : Hollywoodreporter

Sa détermination à venger celles qu’il a tant aimé va le conduire au métier de consultant pour le CBI, dans l’équipe de Lisbon (Robin Tunney), Cho (Kim Kang), Rigsby (Owain Yeoman) et Van Pelt (Amanda Righetti), puis pour le FBI, avec Lisbon, Cho, Abbott (Rockmond Dunbar), Fischer (Emily Swallow), Wylie (Joe Adler) et Vega (Josie Loren). Là encore, on apprend à connaitre des personnages interprétés par des acteurs géniaux, qu’on a plaisir à suivre. On s’attache à eux, et s’il y en a un que j’ai particulièrement adoré au fil des saisons, c’est Kim Kang (Cho pour ceux qui suivent) : c’est le seul personnage qui a du sourire à peu près 5 fois en tout sur l’intégralité de la série, dont 4 fois sur l’épisode final.

Et puis Simon Baker… Le blondinet de ma vie… Je pense qu’un de mes -nombreux- buts dans la vie, c’est de la rencontrer. Non seulement il y a Mentalist, mais ce sourire ravageur, on le retrouve aussi dans “Hartley coeur à vif” (pour les plus anciens), et toute une filmographie riche de nombreux rôles différents. “Elegance is an attitude”, son attitude en somme. Plus que pour les autres, je suis totalement raide dingue de ce charisme, ce regard, ce sourire, cet acteur.

J’ai littéralement dévoré cette série, et j’ai toujours autant de plaisir à la revoir. La fin est culcul à souhait, mais c’est tout ce que j’aime (toi même tu sais si tu me suis déjà depuis un moment). La série est terminée depuis un moment maintenant, et je n’ai qu’une hâte, c’est que Simon revienne sur grand écran pour un nouveau projet (celui de son film “Breath” à tout hasard). Affaire à suivre, de près, très près.

Source : Tumblr

ALICE NEVERS, LE JUGE EST UNE FEMME

On passe aux séries françaises, plus courtes souvent, tout aussi attendu toujours. Tout aussi addictif et efficace, je reste dans le domaine policier/justice avec Alice Nevers. Je ne regarde pas la série depuis ses débuts, il y a une paire d’années maintenant, mais je suis Alice et Marquand depuis maintenant 5 saisons il me semble.

Source : Programme-tv.net

Ces deux là, on ne peut que les aimer. Ils jouent au chat et à la souris depuis moult temps. Ils s’aiment, se vouvoient (ça entretien le désir parait-il), sont jaloux comme des poux, mais n’arrivent pas à se dire les choses. “AIMEZ VOUS BON SANG C’EST PAS COMPLIQUÉ !”. Alice (Marine Delterme) et Fred Marquand (Jean-Michel Tinivelli) forment un duo explosif. On sent qu’ils sont amis dans la vie, tant ils sont fusionnels et ont ces petits regards d’amour. On sent que Jean-Michel est gêné d’embrasser Marine, et peut être que c’est ça qui les rend si différents et si attachants.

Source : Programme-tv.net

Au-delà de leur histoire, il y a pour chaque nouvel épisode un nouveau crime à résoudre. Des crimes de mieux en mieux ficelés au fur et à mesure des nouvelles saisons, des crimes qui traitent et tournent autour de sujets actuels, comme la cybercriminalité, la fin du monde, etc. Chacun est accompagné de son bras droit : Alice a une confiance absolue en son greffier Victor, et Marquand, après plusieurs coéquipiers puis l’assassinat de Noah (je pleure encore, mais il m’a dit qu’il a arrêté pour pouvoir faire l’Ascension, alors ça va un peu mieux), enquête aux côtés de Djibril Kadiri. Des petits changements dans le casting au fur et à mesure des saisons, avec le départ du “toubib”, interprété par Daniel-Jean Colloredo par exemple, mais toujours une fine équipe qu’on a plaisir à retrouver chaque année, en même temps que le printemps (sauf quand il y a Euro de foot, qu’il y a Présidentielles, qu’il y a… La #NeversFamily connait tout ça). Quoi qu’il en soit, le jeudi soir, pendant 5 semaines, c’est Alice Nevers !

Source : Programme-tv.net

Victor, c’est Guillaume Carcaud, ou Chantal pour les plus anciens (les 90′ savent). Victor, c’est le greffier d’Alice, mais aussi son confident, son homme à tout faire. Je trouve qu’il apporte ce grain de folie à la série. Il me fait sourire, il me fait rire. Victor, c’est ma bulle de champagne dans chaque épisode.

Kadiri n’est là que depuis 2 saisons, mais son côté enfantin et maladroit font de lui un personnage qui change de Noah et son addiction pour les chouquettes, mais qu’on adore quand même. Il a une bonne tête, et il est complémentaire à Marquand. Un bon duo qui nous réserve encore des surprises, j’en suis sure !

Source : TF1

Et puis il y a encore d’autres histoires de fond, comme l’adoption de la petite Ada par Alice, l’histoire de Marquand avec Léa, qui n’a pas facilité les choses et ne va pas faciliter les choses dans le futur… Enfin bref, Alice Nevers, c’est un ensemble de choses, et c’est un rendez-vous que j’ai pris depuis quelques années maintenant. 10 épisodes, c’est court, mais ils sont tellement intense qu’on ne peut pas les regretter. Chaque fin de saison marque un nouveau “j’ai hâte d’être à l’année prochaine maintenant“. J’ai hâte d’être à l’année prochaine maintenant… 😛

DIX POUR CENT

Source : Tumblr

J’ai découvert cette série par hasard cet hiver, alors que je ne savais pas quoi faire un dimanche après-midi, et comment vous dire… j’en suis tombée dingue dingue dingue dingue ! ? L’histoire se passe à l’agence ASK, agence artistique parisienne, où 4 agents se battent pour survivre après la mort accidentelle de leur patron. A chaque épisode son guest, un acteur ou une actrice que vous connaissez tous (comme Cécile De France, Audrey Fleurot, Norman, JoeyStarr…), et autour duquel va s’articuler une petite intrigue. Des saisons très courtes (2 saisons de 6 épisodes à peine), de quoi nous faire languir d’attente pour les prochaines !

Source : Tumblr

A cela s’ajoutent les histoires d’amour (et leurs conséquences) de chacun. Andréa doit trouver une assistante dans l’urgence, et tombe sur la jeune Camille, motivée pour prendre le poste. Mais Camille n’est autre que la fille cachée de Mathias. Leur secret ne sera pas percé, enfin pas tout de suite.

Source :

D’abord transparente, Sofia va prendre de plus en plus de place dans la série, pour notre plus grand bonheur, parce que Stéfi Celma, c’est une bombe de charisme, de charme et de talent ! Elle se dévoile d’un cran en plus dans la saison 2, et c’est tant mieux, car elle a un truc, encore plus depuis ça : Si tu cliques il y a une vidéo qui se lance, et dont tu ne pourras pas être déçue.

Camille est timide, mais aussi follement investie. Elle met dès le départ les deux pieds dans le plat, et va devoir retrouver la confiance d’Andréa si elle ne veut pas perdre son job. C’est sur Camille que démarre la série. Personnage central donc, la jeune femme se cherche et débarque fraichement du sud pour trouver sa voie à la Capitale. Son allure de lycéenne, son grain de réserve, et sa discrétion dans la saison 1 seront contrecarrés dans la saison 2, où elle s’affirmera d’avantage.

Hervé, haaaaa Hervé… Mon animal totem. Il est l’assistant de Gabriel. Hervé, c’est le meilleur ami du peuple, celui qu’on veut tous. Il est drôle, frais, et n’a clairement pas la langue dans sa poche. Hervé est un petit être burlesque en ce sens qu’il est très très drôle et extravagant. Mais gare à ceux qui l’empêcheront de réaliser son vœux de devenir agent à son tour car ils se frotteront à un Hervé à la rancœur tenace. Bref, Hervé, je l’adooooore !

Noémie, l’assistante de Mathias, partage son bureau avec Camille et Hervé. Elle est folle de Mathias, et va tout faire pour le séduire. Elle est encore assez secondaire pour les deux premières saisons, en espérant qu’on lui laisse une place un peu plus large par la suite, car pour l’instant, seule son histoire avec Mathias est mise en avant, alors que je suis sure qu’elle pourrait apporter une folie supplémentaire à l’équipe des assistants. A suivre…

Source : Refinery29.com

Source : Hellocoton

Parlons maintenant du nerf de la guerre : les agents.

Source : Tumblr

Arlette est finalement peu présente dans les deux premières saisons, alors qu’on connait tous son chien “Jean Gabin”, personnage à part entière de la série. Elle fait partie des murs, des piliers de l’agence par son grand âge et son expérience. Elle s’occupe des anciens quoi… Bon , Arlette, faut pas la chercher, elle a un caractère bien trempé, et sait remballer. J’espère la découvrir un peu plus dans la saison prochaine.

Mathias, c’est le stéréotype du mec détestable : il a une fille cachée dont personne ne connait l’existence, il n’a aucun scrupule à piquer les talents des autres dans sa propre agence, voire à vouloir se barrer quand ça ne sent pas bon pour l’agence, et ne montre jamais aucune émotion (il a toujours l’air fâché, stressé, exécrable) et ne dit que des vérités franches sans prendre de pincettes. Il va très vite vouloir prendre la place du patron, parce que sa femme a de l’argent. Puis voilà, la vérité revient toujours en pleine gueule… C’est la leçon que va tirer Mathias jusqu’à la fin de la saison 2. Mais finalement, Mathias, dans la saison 2, on le voit sous un autre angle, et son cœur n’est peut être pas si sec. Alors on adore le détester, mais on l’aime bien quand même au fond, Mathias.

Gabriel est fou amoureux de Sofia, et quand il va enfin l’avoir, il sera jaloux comme un poux. À juste titre d’ailleurs contre Julien Doré… Gabriel a cet allure de mec qui se laisse faire, qui n’ose pas affronter les problèmes et refuse tout conflit, au risque de perdre les gens qu’il aime. Gabriel est aussi le meilleur ami et confident d’Andréa. Il fait constamment l’autruche, mais il est tellement attachant, moi j’ai envie de lui faire un câlin avec sa tête de tristoune… Suite de sa love story dans la prochaine saison !

Et Andréa… Andréa, interprétée par l’excellentissime Camille Cottin. Andréa a beaucoup d’aventures et d’histoires sans lendemains. Un jour, elle va en faire les frais, et s’en mordre les doigts. Andréa, c’est LE personnage de la série. Elle fait mouche, elle n’a aucun tact, elle est la reine des punchline, elle est hyper directe et va au conflit sans arrêt. Le contraire de Gabriel, et c’est peut être pour ça qu’ils sont inséparables en amitié. J’adore Andréa, j’adore Camille Cottin, elle me fait mourir de rire, elle est à la fois drôle et touchante. Elle n’est plus “la connasse” de Canal, elle est Camille Cottin, celle qu’on veut à sa table le dimanche quand on se fait chier.

La saison 2 verra apparaître un nouveau patron pour ASK (à prononcer A-S-K), ancien camarade de classe d’Andréa, un riche entrepreneur qui n’y connait rien au cinéma. Bon dirigeant ? On en saura plus dans la prochaine saison.

Mais surtout, la saison 2 laisse apparaître un guest un peu spécial : Julien Doré. Alors Julien Doré le chanteur, je ne l’apprécie pas plus que ça, mais Julien Doré l’acteur, c’est un feu d’artifice ! Je le découvre, et je suis à 1000% sous le charme ! Et je crois qu’il n’a pas besoin de beaucoup jouer, car il est très très drôle en vrai, en témoigne les réponses qu’il peut donner aux tweets qui le concernent. Grâce à ça finalement, j’ai eu envie de l’écouter, et même si ce n’est pas la ferveur que j’éprouve pour Vianney (les vrais savent), il a un truc, et c’est avec grand plaisir que je le retrouverai cet été à la Foire aux vins de Colmar (comment ça il y a aussi et avant tout Vianney ce soir là ? ?). Affaire (musicale) à suivre. Affaire pénophage en cours… J’espère qu’on le retrouvera dans la saison prochaine !

Source :

PLUS BELLE LA VIE

On termine par celle que tout le monde connait sans même regarder, celle qui a pris une grosse place sur les écrans des français tous les soirs pendant 23 minutes, celle qui est un plaisir inavouable : Plus belle la vie (parce que la vie est tellement plus belle… pardon…).

J’ai commencé à regarder PBLV il y a quelques années, puis j’ai fait une pause d’1 an à peu près, avant de reprendre lors du prime sur l’enchanteur en octobre 2015 lors du festival du film de Colmar.

Vous parler de chaque personnage serait un peu compliqué, tant il y en a, alors je vous fais un tour rapide de mes personnages favoris (oui parce que certains ont quitté la série, d’autre arriveront, c’est PBLV quoi…)

Les colloc’

Source : Melty / PBLV-plusbellelavie

Coralie (Sara Mortensen), Barbara (Léa François), Sabrina (Eléonone Sarrazin), Nathan (Thibaud Vaneck)

Ce que j’aime particulièrement chez Barbara, outre son caractère bien trempé, c’est son franc parlé dans lequel je me retrouve. D’ailleurs, mention spéciale pour Alyson (Myra Tyliann), la nouvelle commis de cuisine de Barbara, qui a donné je trouve un nouveau ton à la série (dans le sens où elle vient des quartiers sensibles et qu’elle n’a pas du tout la même vision des choses que les autres).

Nathan est un adulescent qui refuse de grandir, et ça, ça me parle ! Il incarne ma génération, celle qui galère mais ne s’en sort pas si mal. Il est l’éternel célibataire, et j’adorerais que les scénaristes lui trouvent une relation stable, parce qu’il a une bonne bouille et qu’il le mérite.

Sabrina, la remplaçante de Mélanie au bar du Mistral (que je n’aimais pas) est extravagante, avec un cœur énorme. Elle est une vraie bulle de champagne, toujours positive malgré qu’elle ait connu la misère. Elle profite de tout ce que la vie lui offre, et c’est ce que j’aime chez elle particulièrement.

Coralie a une très belle relation d’amitié, sincère et dévouée, avec Blanche (Cécilia Hornus). Mais Blanche m’exaspère ! Toujours derrière Noé, toujours à se poser des questions et être négative sur ses relations. Coralie me touche, parce qu’on dirait qu’elle se met une carapace pour cacher le fait qu’elle a du mal à accepter de ne pas encore avoir d’enfant. J’espère que les scénaristes lui prépareront une belle intrigue dans les prochains temps, il est temps de voir des nouveaux couples !

Le couple Emma/Baptiste

Source : Melty

Ce n’est pas tant Baptiste (Bryan Trésor) que j’apprécie. Je dois même dire qu’il m’énerve un peu depuis son arrivée. Un peu trop sur de lui à mon goût. Puis parfois, il me fait rire, surtout quand il prépare des trucs avec César (Grant Lawrens). Ils ne peuvent pas se voir en peinture, mais ils sont à mourir de rire quand ils sont ensemble ! Mais Emma (Pauline Bression) je la trouve juste sublime, dans tous les sens du terme. Depuis son arrivée, elle a su évoluer, aussi bien physiquement que mentalement. Elle a su s’imposer comme un personnage clef chez les ados, et promet encore de belles intrigues, notamment grâce à sa grossesse fictive. Enfin un nouveau né dans PBLV !

Les Nebout

Source : PBLV-plusbellelavie / Madamebuzz / Skyblog / Toutelatele

D’abord les parents de Babeth, Yolande (Élisabeth Commelin) et Jocelyn (Jean-Marie Galey) que j’intègre dans les Nebout puisqu’ils vivent sous leur toit. Ils apportent de l’humour et une vraie légèreté à l’ambiance hôpital/police des Nebout. Les surnoms qu’ils se donnent, leur façon d’aborder la vie où rien n’est grave pour eux me font toujours sourire. Ils sont complètement en décalage de la réalité et anti-système, ce qui les rend différents des autres personnages de la série.

Valentin (Valentin Baldi) suit le chemin de ses grands-parents, militant depuis peu pour une justice sociale et la défense de l’environnement. J’adore ce personnage, qui mérite d’être d’avantage mis en avant, mais il parait que sitôt arrivé qu’il veut déjà quitter la série. Affaire à suivre…

Léa (Marie Hennerez) n’a pas encore eu de grosse intrigue mais j’aime bien son petit caractère bien trempé. Elle a eu quelques petites intrigues intéressantes, qui permettent de découvrir cette nouvelle Léa.

Babeth (Marie Réache) et Patrick (Jérôme Bertin), c’est le CoupleGoals par excellence. Ils arrivent à rester amis/amants, à ne pas se lasser l’un de l’autre malgré leurs carrières respectives qui leur bouffent forcément la tête. On adore.

Abdel

Source : Nouveautes-tele

Pour finir, je parlerais de mon gros gros gros coup de coeur de la série : Abdel (Marwan Berreni). Bon, niveau carrière, il y a eu à mon sens un loupé des scénaristes sur son personnage, puisqu’il est passé directement de la licence en droit à l’avocature, sans passer par la prépa, le concours, l’école… Bref, un loupé qu’on leur pardonne, à peu près… Je trouve intéressant le choix des scénaristes de le faire devenir l’avocat du diable, au point de devenir lui même un diable chez les avocats et de mal tourner. Il a tout donné pour Vanessa (Shemss Audat), et c’est même pour elle/à cause d’elle qu’il est devenu véreux, mais je ne suis pas mécontente que leur histoire ait pris fin. Je trouvais Vanessa insupportable à sa manière… J’attends impatiemment la suite de l’évolution de son personnage, et je fais le vœu caché qu’il y ait un petit comeback Barbara/Abdel. Bon, Marwan, je le trouve tellement beau, tellement craquant avec son petit sourire que je doute de mon objectivité.

Des personnages vont quitter la série, temporairement ou définitivement. Des nouveaux personnages vont faire leur apparition. On va grogner, on va s’habituer, on va s’attacher, on va s’énerver. On va peut être même un jour arrêter de regarder PBLV. Mais pour l’instant, moi, c’est mes 25 minutes de la journée où je déconnecte mon cerveau.

Source : Programme-tv.net

J’ai vu 13 reasons why récemment, mais je ne sais pas si les saisons suivantes seront aussi haletantes. Je me suis aussi récemment mise devant Friends, et j’accroche pas mal pour le moment, malgré la longueur des saisons. A suivre… En attendant, je préfère les saga, plus courtes mais toujours plus surprenantes, en témoigne La main du mal, ou encore La vengeance aux yeux clairs (malgré Laetitia Milot que je ne porte définitivement pas dans mon cœur en tant qu’actrice, et malgré la fin légèrement décevante).

Biseàtous

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

Posté le 12/06/2017


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments

Mise à part Mentalist, il y a peu de séries que je partage avec toi. ^^”
En ce qui concerne Friends, pour moi c’est indémodable. Je termine les 10 saisons, et rebelote, j’enchaine à nouveau. Je ne m’en lasserai jamais. C’est une série qui a bercé mon enfance. Le dernier épisode fut inédit à la Tv… On a tous pleuré au générique de fin. ^^”
Pour 13 reasons why, je suis du même avis. Je redoute les saisons suivantes. À vouloir en faire trop, c’est souvent gâché!