LES PETITS FRÈRES DES PAUVRES
à l’Olympia

🌷 DES FLEURS AVANT LE PAIN 🌷

Depuis 1946, les Petits Frères des Pauvres accompagnent, dans une relation fraternelle, des personnes – en priorité de plus de 50 ans- souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion, de maladies graves.

Ils sont présents dans la plupart des régions françaises grâce à leurs 200 équipes d’action et 30 maisons et établissements. Financés à 74% par les dons et les legs, les petits frères des Pauvres sont reconnus d’utilité publique.

>> Voici le lien vers le site web de l’association : ICI

Pour fêter les 70 ans de l’association, un concert événement était organisé à Paris, avec pour invités Stanislas, Véronique Sanson, Dave, Julie Zenatti, Vianney, Emji, Claire Keim, Nicoletta, Bigflo & Oli, Pascal Danel, Mathieu Sempere, Lisa Angell, Jean Pierre Danel, et La maîtrise du chœur de l’Opéra de Paris.


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”

Plus la date approchait, plus j’étais impatiente. Déjà parce que revoir Claire une deuxième fois cette année, c’était quelque chose de dingue pour moi, mais aussi parce que Vianney et Bigflo&Oli étaient là aussi !

Récit d’un après-midi chargée d’émotions :

Arrivée avec du retard à Paris, j’ai retrouvé Morgane avec une jolie petite bande (Flora, Clara et Marie, si vous passez par là, j’ai passé un excellent moment avec vous !) que j’ai rencontrée ce jour là. Après un arrêt repas de midi à 14h (on commence à avoir l’habitude des frites l’après-midi, n’est-ce pas Morgane ? ?), c’est accompagnée de Morgane et Flora que j’ai rejoins l’Olympia. S’en est suivi une attente devant l’entrée des artistes pour espérer voir Claire (et Vian’, et Bigflo&Oli pour ma part).

On attend, on voit Dave, Nicoletta, re-Dave, re-Nicoletta. D’un coup, les toulousains arrivent. Je vais les voir, petit selfie, et une Nathou contente, une ! L’après-midi plutôt fraîche pour un 23 mai commençait bien.


#TeamSalamèche C’est pas du rap c’est d’la musique

J’ai découvert Bigflo & Oli en avril, et depuis, pas un jour ne passe sans qu’une de leur chanson ne me trotte dans la tête. Je vous confirme que “c’est pas du rap, c’est d’la musique” (parce que moi, je ne suis pas franchement branchée rap). Les paroles sont pleine d’autodérision, mais aussi de vérités. Si je devais faire une petite setlist des chansons que je préfère, je vous dirais d’aller sur spotify écouter l’album (mais commencez quand même par Aujourd’hui, Ca coûte rien, La cour des grands, et depuis plus récemment, A mon retour).

Les minutes sont longues, on prie pour qu’il ne pleuve pas, on chantonne, j’embête Morgane avec “Mais t’es où ? pas làààà” quand d’un coup, IL est là ! Je me lève d’un bond, il s’arrête, je le regarde sans rien dire avant de lui demander timidement (depuis quand est-ce que je suis timide moi ?!!) une petite photo #amouramouramouramouramouramour.


Et mon cœur chamallow qui battait la chamade, mon regard qui se fixe ; ça dégouline d’amour.

Malgré ces émotions, toujours aucune trace de Claire… On tourne en rond, on s’impatiente, on attend. Puis d’un coup je lève la tête et elle est là, elle trace la tête dans ses baskets (comme moi quand je passe devant une vitrine de Pâtisserie ?). Bon et bien on attendra le retour !

Et le retour valait le coup. Elle revient, elle dit bonjour à une autre fille qui attendait avec nous, à Flora (“tu peux me tutoyer”), à Morgane (“salut Morgaaaane”) suivi d’un “mais tout le monde est là en fait“… “bah oui moi aussi j’suis là en fait !” “Ohhhhhhh pardoooon ! Ma rouquine ! Comment elle va ?” ? bon, je ne vais pas vous refaire la rencontre, c’était tellement a-do-rable ! ?


Et puis on l’a eu, notre photo à 3 ! 😍

C’est l’heure d’aller faire la queue pour entrer dans la salle…

Récit d’une soirée fantastique :

Stanislas a mis en scène le concert, qui prenait la forme de petits sketchs, précédents les chansons (mais sans déguisements 😛). C’est Dave qui a ouvert la soirée, le ton était donné. Je ne sais plus exactement l’ordre des passages, mais chaque artiste a assuré, des plus jeunes aux plus expérimentés… Je vous pose quelques photos ici, elles parleront pour moi…


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”
“J’suis pas un gangsta, pas la peine de mentir j’suis comme toi”


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”
“Keep smiling, keep shining”


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”
“Tu m’as dit que j’étais faite pour une drôle de vie”


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”
“C’était fort mais c’était pas de l’amour”


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”
“Je voudrais que tu me consoles”


Source : Facebook “Les petits frères des pauvres”

Le temps est passé à une allure folle. Après le concert, Morgane et moi, nous avons pu revoir Claire un instant. Un petit câlin plus tard, nous sortions de l’Olympia, des étoiles dans les yeux devant les fameuses lettres rouges…

Et nous voilà déjà rentrées à l’hôtel, incapables de nous endormir tout de suite… On s’est refait le film de la soirée avant de tomber.

Encore une aventure parisienne partagée avec Toi, une de plus au compteur. Il y en aura encore tellement d’autres ma Chouquette… ?

Biseàtous

Posté le 23/07/2016


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Que c’est chouette de “revivre” tout ça 🤗

Mais ma Nathou tu as tout changé dans la mise en page, j’ai cherché le bouton commenter pendant mille ans. Tes photos sont magnifiques et quel beau résumé de cette journée.
Petite “rouquine” qui me fait toujours autant rêver.

Ps: je n’y crois pas une seconde à cette histoire de timidité!

Plein de bisous,
Plein de love.

K_

Les photos dans la salle ne sont pas de moi, depuis le concert de Patrick, je profite à fond, je ne sors même plus l’appareil photo. Il m’a appris à profiter pleinement de l’instant qui m’était offert et ça laisse des souvenirs d’une valeur inestimable dans sa tête !
J’te juuuure trop de timidité en moi devant lui !

Tellement hâte de te revoir… Tu me manques bordel !
Quedulove ?

Nathou