• Accueil
  • Musique
  •  > đŸš€ RÉTROSPECTIVE 🚀
    #FAVCOLMAR
    2016 🎉

🚀 RÉTROSPECTIVE 🚀
#FAVCOLMAR
2016 🎉

Vous l’aurez compris, Colmar est une ville qui bouge. Et Colmar, c’est un peu ma deuxiĂšme maison, par pĂ©riodes. Je n’avais jamais Ă©tĂ© Ă  la foire aux vins (honte Ă  moi…) avant ça. C’est d’abord mon amie Camille qui m’a proposĂ© de l’accompagner voir les FrĂ©ro Delavega, mais ce qui m’a dĂ©finitivement convaincu, c’est la venue de….Vianney (hĂ©Ă©Ă©Ă© oui…encore lui !). Et c’Ă©tait parti pour 2 weekends absolument oufissimes (et une cuite dont on se souviendra surement un moment).

PrĂȘts pour un article pleiiiiiin de photos ? 📾

Source : RFM

DIMANCHE 7 AOÛT

Le dĂ©but des hostilitĂ©s pour moi dans la coquille. C’est Stefou qui m’a accompagnĂ©e pour l’aprĂšs-midi dĂ©couverte, avec pour affiche Vianney, Josef Salvat, Hyphen Hyphen et Jain. ParenthĂšse shamallove : MERCI du fond de mon petit cƓur d’Ă©clopĂ©e de me suivre, encore et toujours, pour ta confiance, ton amitiĂ©, ton toi (et ton toit), ton amour, ton brin de folie, ta gĂ©nĂ©rositĂ©, ta… j’en aurais pas fini, alors je dirais juste que tu es une personne exceptionnelle, la reine de ce week-end qui n’aurait pas eu la mĂȘme saveur sans toi 💕

Nous sommes arrivĂ©es aprĂšs une matinĂ©e difficile, on va pas se mentir, on Ă©tait pas certaines de pouvoir profiter Ă  fond, et pourtant… Mais n’empĂȘche que nous avons Ă©tĂ© incapables de retrouver le stand de, de quoi dĂ©jĂ  ? Bref, le stand des interviews, passage obligĂ© pour chaque artiste. Mais on a trouvĂ© Tigran, notre pote, et c’Ă©tait dĂ©jĂ  pas mal ! ?

VIANNEY

Et puis nous voilĂ  aux portes de la coquille, arrivĂ©es en haut en m’Ă©criant “C’est Viannou qui commence !”, heureuse, juste heureuse de vivre ces moments-lĂ , avec toi. Par chance, la fosse est plutĂŽt vide, et nous nous frayons un chemin facilement pour le deuxiĂšme rang. 1h et quelques, c’est le temps qu’a durĂ© la prestation de Vian’. 1h et quelques oĂč je me suis trouvĂ©e une Ă©nergie que je ne soupçonnais pas au vue des circonstances. Vianney, qui en Ă©tait Ă  la fin de sa tournĂ©e, est apparu avec une mine fatiguĂ©e et les yeux embuĂ©s par l’Ă©motion de cette fin qui approchait. Il n’en est pas moins que son Ă©nergie sur scĂšne reste intacte, et il ne lui faut pas longtemps pour ne faire plus qu’un avec sa guitare. Tout le monde joue le jeu, chantonne avec lui, le suit. Des “Oh” de l’Est, des “la-be-llo”, quelques larmes, beaucoup de cris : ça c’Ă©tait moi. Des dĂ©hanchĂ©s, des moments de guitare endiablĂ©s, un brin de folie communicatif et un “schlouk” d’humour : c’est Vianney qui est lĂ , c’est lui qui entraine tout le monde dans ses chansons, dans sa musique. Qu’est ce que j’l’aime de plus en plus le garçon…❀. Alors vivement la prochaine tournĂ©e, vivement le concert Ă  la Laiterie, vivement une date Mulhousienne, parce que Vianney ne se raconte pas, Vianney se vit ! L’aventure qu’il a dĂ©butĂ© il y a 2 ans promet d’ĂȘtre encore longue, et c’est tout le mal que je lui souhaite.

Alors Vianney, allons-nous boire, Ă  Colmar ? đŸ˜đŸ·

Source : foire-colmar (deux derniĂšres photos)

Le nouvel album de Vianney est disponible, une pure merveille, en boucle dans mes oreilles… Je vous invite Ă  l’Ă©couter gratuitement sur Spotify ou Deezer. Et je vous pose ça lĂ , au cas oĂč :

JOSEF SALVAT

Le chouchou de Stefou (rebaptisĂ©e “Josefa” depuis), l’australien aux mĂ©lodies mĂ©lancoliques…et sensuelles ! DiffĂ©rent de l’heure que l’on venait de passer, mais tout aussi irrĂ©sistible. Sa musique nous emporte d’Australie jusqu’en France en passant par un week-end Ă  Rome, le tout dans un tourbillon de sentiments, et je dĂ©couvre un artiste sympathique Ă  Ă©couter, entrainant, et sensuel, toujours encore. On a plaisir Ă  ĂȘtre lĂ , on le suit au fil du temps qui parait suspendu. Le soleil se fait plus discret dans une coquille dĂ©sormais attentive et attendrie. Pourquoi ne pas retourner le voir s’il repasse par chez nous ?

Source : foire-colmar

HYPHEN HYPHEN

C’est effectivement une toute autre saison qui arrive lorsque Hyphen Hyphen prend possession de la scĂšne. Une vague d’adrĂ©naline Ă  la tombĂ©e de la nuit. Ils sont survoltĂ©s, complĂštement fous, possĂ©dĂ©s ! Tout le monde se lĂšve, tout le monde chante, tout le monde danse, saute. Un moment de diiiiiiingue ! Surement la rĂ©vĂ©lation de cette soirĂ©e, puisqu’au dĂ©part, ni moi ni Stefou n’Ă©tions vraiment conquises aprĂšs avoir dĂ©jĂ  entendu par-ci par-lĂ  une chanson. Au final, l’heure qui leur Ă©tait impartie est passĂ©e Ă  une allure folle, tant ils sont en osmose avec le public. AprĂšs leur passage, on Ă©tait vidĂ©es, complĂštement crevĂ©es. Impossible de les prendre en photos nettes sans reflex, ils bougent de trop, et nous aussi ! AprĂšs avoir marquĂ© les gens au premier rang de traits d’unions au feutre, les Hyphen Hyphen traversent la coquille pour tirer leur rĂ©vĂ©rence. Merci pour ça, c’Ă©tait follement formidable.

Source : foire-colmar (deux derniĂšres photos)

JAIN

Pas l’temps d’niaiser, Jain arrive. “Ooohe Makeba, Makeba ma quĂ© bella, can I get a Oohe Makeba, makes my body dance for you“, je ne peux pas m’empĂȘcher de chanter ça dĂšs que je pense Ă  Jain. Elle bouscule la musique traditionnelle avec son…je ne sais pas comment on appelle cette chose qui permet d’enregistrer des sons et de les rĂ©pĂ©ter en boucle en appuyant sur un bouton. Elle va d’ailleurs faire participer le public en captant quelques “come, come, my baby come” qu’elle intĂšgre dans sa chanson. On est debout, on sautille, on gigote dans tous les sens, c’est la folie dans la coquille. Le show touche Ă  sa fin, mais Jain revient, et demande Ă  tout le monde de s”accroupir, avant de sauter et d’endiabler une derniĂšre fois le public.

Source : foire-colmar (deux derniĂšres photos)

La coquille se vide, et nous la quittons avec la tĂȘte remplie de souvenirs inoxydables. J’ai dĂ©jĂ  hĂąte de revenir et de revivre un moment comme celui-lĂ .

LUNDI 15 AOÛT

C’est The Avener et les FrĂ©ro Delavega qui ont clĂŽturĂ© cette FAV2016 exceptionnelle. C’est donc avec Camille que j’ai accompagnĂ© pour cette soirĂ©e. Une fois n’est pas coutume, on est arrivĂ©es presque Ă  l’heure, puisque The Avener avait dĂ©jĂ  entamĂ© son show. C’Ă©tait d’ailleurs dommage de mettre un DJ en premiĂšre partie de soirĂ©e, mais nous avons quand mĂȘme Ă©tĂ© ravies, mĂȘme si on se rĂ©jouissait surtout de la suite, pour chanter Ă  tue-tĂȘte ! Puis ils arrivent, et entament cette soirĂ©e par “Le cƓur Ă©lĂ©phant” ?. Le ton Ă©tait lancĂ©. Les chansons se sont enchaĂźnĂ©es, ainsi que les vannes et interactions avec le public. J’avais dĂ©jĂ  vu les FrĂ©ro en 2015 dans le cadre du festival Conc’air, et c’Ă©tait dĂ©jĂ  la folie Ă  ce moment-lĂ . Les gars se jettent Ă  plusieurs reprises dans le public, se baladent de mains en mains. Les gens les portent, et les porteront toujours dans leur cƓur. C’Ă©tait un moment fantastique, entre chansons douces et chants rythmĂ©s, toujours avec cette particularitĂ© qu’est la leur : quand ils chantent, on a l’impression d’ĂȘtre sur la dune du Pilat, vraiment, c’est une balade jusqu’Ă  la mer qui nous est offerte. Ils rĂ©chauffent nos cƓurs, ils transportent nos Ăąmes. Ils vont sacrĂ©ment nous manquer.

Source : foire-colmar

Source : foire-colmar (deux derniĂšres photos)

Bref, c’Ă©tait un festival de folie, qui n’a rien Ă  envier Ă  d’autres festivals peut ĂȘtre plus connus. Bref, c’Ă©tait des moments inoubliables, Ă  jamais gravĂ©s en moi. Et qu’est ce que j’ai hĂąte de voir la programmation de la prochaine Ă©dition. Et qu’est ce que j’aimerais y revoir Vianney pour un concert entier, y voir Bigflo&Oli, y voir, y voir, y voir… et ĂȘtre Ă  nouveau agrĂ©ablement surprise ! Et qu’est ce que j’aimerais ĂȘtre devant la scĂšne avec mon reflex aussi !

Bref, j’Ă©tais Ă  la Foire aux vins

BiseĂ tous

signature nathou jolies choses blog cinéma theatre voyages musique

Posté le 30/11/2016


'ON FAIT COUCOU
LES P'TITS GARS'

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de